vendredi 1 novembre 2013

Bidondo Jeanne, prévenue de complicité de désertion.1914-1917

3 U 5 art 837 Tribunal de première instance de Saint-Palais.
Dossier Bidondo Jeanne, 30 ans, ménagère aux Aldudes.

1914 
 29 septembre :procès-verbal de Gendarmerie constatant recherches infructueuses en vertu d'un signalement N° 1 du soldat réserviste Bidondo Gratien déserteur du dépôt du 49 e régiment d'infanterie.
Nous soussignés Dospital Jean Jules,brigadier, et Dunatte Jean, gendarme à pied à la résidence des Aldudes département des Basses-Pyrénées, revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs,rapportons qu'agissant en vertu d'un signalement N°1,délivré par Mr le Chef de Bataillon Comt le dépôt du 49e Régmt d'Inftrie à Bayonne,en date du 12 septembre courant,à nous transmis par Comt d'arrondissement le 25 du meme mois concernant le déserteur Bidondo Gratian soldat
réserviste de 2 e classe audit régiment N° Mle 11041,nous nous sommes rendus au domicile du sus nommé où sa mère Mme Vve Bidondo née Espelet Isabelle âgée de 65 ans,ménagère aux Aldudes nous a déclaré
Mon fils Gratian qui a déserté du 49 e Régmt d'Inftrie à Bayonne se trouve actuellement à Garscain
province de Navarre (Espagne),qu'il est placé comme domestique dans la maison Etcheberria.Ma fille Jeanne qui est allée le voir il y a une quinzaine de jours a rapporté ses effets militaires et les a envoyés à son corps par Melle Garacoetchéa commissionnaire aux Aldudes.
Lecture faite persiste et déclare ne savoir signer.
Nous nous sommes livrés à d'actives recherches pour découvrir le déserteur Bidondo mais toutes nos investigations sont restées sans résultat.Elles seront continuées.
Etc.


1917
7 février :procès-verbal  de Gendarmerie constatant des renseignements relatifs à la complicité de désertion du soldat Bidondo Gratian classe 1900 de la commune des Aldudes.
Aramart Jean-Pierre maréchal des logis et Rayneaud Jules, gendarme  à pied à la résidence des Aldudes (..) rapportons qu'agissant en vertu d'une demande de renseignements à nous transmise par notre Commandant de section relative à la complicité de désertion nous avons recueilli sur celle de Bidondo Gratian âgé de 36 ans,territorial de la classe 1900,déserteur du 12 septembre 1914 dont les parents habitent les Aldudes ,les renseignements suivants:
Ve Bidondo Isabelle ,âgée de 62 ans ,mère du déserteur ,ménagère aux Aldudes, maison Sabina
Mon fils Gratian agé de 36 ans avait rejoint son corps d'affectation le 2 septembre 1914.Huit ou dix jours après,il déserta.Depuis,je ne l'ai pas revu et ne puis vous donner d'autres renseignements.Je sais qu'il est actuellement en Californie (Amérique).
Lecture faite a déclaré être illettrée.
Bidondo Jeanne ,âgée de 30 ans  sœur du déserteur ménagère demeurant avec sa mère aux Aldudes.Mon frère Gratian après sa désertion ,me fit prévenir par un espagnol que je ne connaissais pas d'aller en Espagne ,près d'Elissondo ,à la borde Jouritemborda.Je me rendis au jour indiqué où mon frère me remit ses effets militaires emportés du corps que je les ai envoyés au 49e à Bayonne.Depuis mon frère est resté domestique à Elissondo ,quartier "Garsan" maison Etcheverria et ensuite à Ariscun maison "Lataria"où il gagnait 20 francs par mois.
Vers le 25 avril 1915,il est parti en Californie (Amérique) où il se trouve actuellement à l'adresse suivante:Bidondo Gratian nord America,ojo mentaberry mirandebord nevada.Avant son départ il n'est pas venu nous voir .Quant à nous nous ne sommes pas allés en Espagne pour le revoir ,ni lui donner de l'argent.Il nous écrit régulièrement d'Amérique et les lettres nous parviennent par la poste des Aldudes.
Lecture faite a signé Bidondo.
Des renseignements recueillis ,il résulte que la sœur du déserteur s'est rendue à plusieurs reprises en Espagne voir son frère,néanmoins aucune déclaration précise n'a pu être recueillie.Sa famille parait être complice.
Le mal des logis ayant demandé à la sœur si elle se rappelait de l'adresse de son frère en Californie cette dernière s'est rendue dans sa chambre où elle a cherché dans des lettres l'adresse ci-contre preuve que cette fille tient une correspondance suivie avec ce déserteur.
L’enquête n'a pas été poussée plus loin ,relative à la correspondance ,afin de ne pas éveiller l'attention de Melle Bidondo dans le cas où une perquisition serait jugée nécessaire pour établir la complicité.
Etc.
12 février :procès verbal d'interrogatoire de Bidondo Jeanne par le juge d'instruction ,étant en la commune des Aldudes.
"(..) je ne suis pas allée en Espagne depuis.On frère est parti pour la Californie en avril 1915;il pouvait avoir 200 francs au moment de son départ pour le régiment où il a déserté le 12 septembre 1914.Comme il ne gagnait que 20 francs par moi  en Espagne,quelqu'un de ce pays a dû lui prêter l'argent nécéssaire pour son voyage en Amérique.
Je reconnais correspondre régulièrement avec mon frère .J'habite avec ma mère qui ne sait pas écrire (...).
Mon frère m'a écrit d'Espagne  d'Amérique .J'ai brulé au moins une de ces lettres. (...)

12 février :procès verbal de perquisition ;"recherches demeurées infructueuses"
12 février :Prestation de serment d’interprète.Aramart Jean-Pierre 45 ans gendarme demeurant à Aldudes  est désigné d'office pour nous servir d’interprète de langue basque.

13 février :lettre formulaire adressée à Monsieur le Maire

Je vous prie de bien vouloir remplir et me renvoyer le plus promptement possible le feuille de renseignements d'autre part concernant Bidondo Jeanne ,30 ans ménagère aux Aldudes  inculpé complicité de désertion .
Je ne saurais trop vous recommander de répondre avec toute l'exactitude et la précision possible à chacune des questions ci-contre.
L'emploi des guillemets comme réponse est interdit.
Recevez ,Monsieur le Maire l'assurance de ma considération très distinguée.
Le juge d'instruction.


16 février :feuille de renseignements  complétée par le maire des Aldudes, signature Laxade.
Après nom,prénom,date de naissance,lieu de naissance,domicile (quartier,maison),profession,
noms et prénoms des parents,degré d'instruction ,les questions suivantes concernant Bidondo Jeanne:

A-t-il-été déjà condamné:non
Quelle est sa conduite:bonne
Quelle est sa moralité:bonne
Quel est son caractère:bon
Quelle est sa réputation:bonne
S'adonne-t-il à la boisson:non
A-t-il commis le délit sous l'influence de l'ivresse:non

24 février :procès verbal de gendarmerie constatant des renseignements relatifs à la complicité de désertion du soldat Bidondo Gratian classe 1900 de la commune des Aldudes.
D'Aspe Louis et Rayneaud Jules gendarmes à pied à la résidence des Aldudes
Garacoetchéa Marie 27 ans fille de Michel et de Esponda Marianne,commissionnaire demeurant aux Aldudes.
27 février :bulletin N°2 .Casier judiciaire de l'arrondissement de Saint-Palais.Bidondo Jeanne née le
17 mars 1885 aux Aldudes.
5 mars 1917:ordonnance de non lieu.


Source:3 U 5 art 837 Tribunal de première instance de Saint-Palais
Lieu de consultation: Pôle de Bayonne et du Pays Basque (AD64)