mercredi 23 septembre 2015

Mémoire et générosité

Jean-Charles Coumailleau président de l'association,"Les Amis du Brassenx" nous a quitté.Le Brassenx est un petit « pays » du département des Landes.La ville principale de ce petit pays est Morcenx située sur la ligne de chemin de fer Dax Bordeaux.
Jean-Charles Coumailleau  était très attaché à l'histoire de sa région.Il avait notamment  réalisé des recherches sur les poilus de 14-18 ainsi que sur le camp de prisonniers de guerre "Indigènes",le Frontstalag 195 d'Onesse et Laharie.Il n'avait pas manqué d'aider le Collectif pour la Mémoire du  Camp de Beyris  au démarrage des recherches  sur le Frontstalag 222 de Bayonne.Depuis trois ans,le Collectif  et Jean-Charles Coumailleau partageaient les  trouvailles d'archives publiques et privées.


Janvier 2015,conférence de Jean-Charles Coumailleau sur le Frontstalg 195 d'Onesse et Laharie


Jean-Charles Coumailleau avait contribué  à un remarquable hommage rendu à un prisonnier de la Seconde Guerre Mondiale  mort pour la France et à son village natal .L'histoire débute lorsque la ville de Morcenx a souhaité ajouter à la liste du monument aux morts les noms des soldats « coloniaux » des deux guerres mondiales, inhumés au cimetière communal.

Les "Amis du Brassenx " retiennent  Koudougou Nitiéma.,natif de Goumsi , petit village du Burkina Faso.Ce soldat de l'armée française, a été fait prisonnier par les allemands au printemps 1940 , puis  conduit jusqu'au camp de prisonniers Frontstalag N°195 d'Onesse-Laharie ( département des Landes ) où il trouvera la mort le 3 mai 1943.
Carré musulman du cimetière de Morcenx .

Deux morcenais,Maryse et Lionel Fagotat résidant à Ouagadougou retrouvent la famille du prisonnier.Un peu de terre de Goumsi,,son village natal est alors rapporté jusqu'à Morcenx sur la tombe de Koudougou Nitéma.
Et les Amis du Brassenx  se sont aussi mobilisés  "en hommage à cet humble combattant dont le destin s'était arrêté à Morcenx, la ville offrirait à son village un forage pour que la population puisse vivre en autonomie dans une région où la sécheresse est récurrente."
Janvier 2015,Jean-Charles Coumailleau au carré musulman du cimetière de Morcenx .

Pour en savoir davantage :

Du Rotary Club de Morcenx Pour ne pas oublier 

et Goumsi,la suite heureuse

Articles du quotidien régional Sud-Ouest :

Elan de générosité pour Goumsi 

 Le très actif Jean-Charles Coumailleau s’en est allé


Source:Claire Frossard ,coordinatrice du Collectif pour la Mémoire du Camp de Beyris (Bayonne)