mercredi 20 juillet 2016

septembre 1964:pétition contre l'implantation d'un village de vacances à Biarritz

Vendredi 11 septembre 1964_Numéro 5374_page 2

 Pour le respect des plages d'Anglet 

complément indispensable à celles de Biarritz 

Nous recevons la communication suivante:
Les personnes soussignées:
CONSIDÉRANT que les plages de Biarritz  n'offrent plus et depuis longtemps l'espace nécessaire et suffisant à ceux qui désirent en profiter,
que les plages d'Anglet permettent d'accueillir le trop plein biarrot et sont devenues,en fait,le complément indispensable de Biarritz,
que les plages de la Chambre d'Amour,de plus en plus fréquentées,ne sont pas à l'abri d'une prochaine saturation,
pour cette raison et plusieurs autres,notamment:
- l’intérêt de sauvegarder la beauté d'un site unique et son accessibilité à tous 
-les risques de pollution par les risques de pollution par les égouts du village projeté

PROTESTENT avec énergie contre la décision du Conseil Municipal de Biarritz ,relative à la vente des terrains de la petite Chambre d'Amour,dans le but d'y construire un village de vacances,entreprise sociale sans doute fort louable (et facilement réalisable sur la côte landaise) mais dont l'implantation ne peut que léser gravement les intérêts actuels et futurs des populations d'Anglet,Bayonne,Biarritz et de tout l'arrière pays.


ADRESSENT la présente protestation à M.le Maire de Biarritz,avec copies à:
M.le Ministre d’État chargé des Affaires Culturelles;
M.le Ministre des T.P et du Tourisme;
M.le sécrétoire d’État au Tourisme;
M.le Préfet des Basses-Pyrénées;
M.le Sous-Préfet de Bayonne;
MM.les Maires d'Anglet,Bayonne

Cette protestation lancée le 3 septembre 1964,a recueilli en quelques jours plusieurs centaines de signatures.
Approbation à 90% par les habitants de la Chambre d'Amour.(1)

A noter qu'actuellement:
-85% des personnes contactées approuvent et signent (1)
-5% approuvent mais préfèrent ne pas signer
-5% seulement désapprouvent la Protestation;

(1) tous milieux sociaux représentés ,y compris les commerçants


Source:Journal aimablement offert par Marie-Laure que je remercie vivement..