lundi 30 janvier 2017

Époques auxquelles les malades indigens jouissent des bains à titre gratuit dans les Etablissements thermaux

Service sanitaire.Époques auxquelles les malades indigens jouissent des bains à titre gratuit dans les Établissements thermaux.
L'orthographe de l'époque a été respectée


Pau,le 15 juin 1850

A Messieurs les Maires du Département
Monsieur le Maire,

Vous savez que les malades indigens ont la faculté de jouir à titre gratuit des bains,des boissons et des soins de MM. les Médecins-Inspecteurs dans les établissements Thermaux des Hautes et Basses-Pyrénées.
Cette faculté ne s'étend pas à l'année entière,pour tous les établissements;et comme il arrive quelque fois que ces malheureux se rendent aux Eaux précisément aux époques où la gratuité des bains est suspendue,à raison de l'affluence plus considérable des baigneurs,j'ai cru convenable de vous rappeler les époques pendant lesquelles les indigens ne peuvent espérer de l’administration la possibilité de bénéficier gratuitement des sources thermales,savoir:
Eaux-Bonnes ,du 20 juin au 20 aout;
Eaux-Chaudes,pendant les mois de juillet,aout et septembre;
Barèges,pendant les mois de juillet et aout;
Saint-Sauveur,pendant les mois de juillet et aout;
Cauterets,pendant les mois de juillet et aout.

Dans les autres établissements les indigens y sont admis pendant l'année entière.
Quelques-uns d'entre vous ayant perdu de vue les restrictions qui précèdent,j'ai cru convenable de vous les rappeler et de vous prier de tenir la main à leur observation.
Je vous prie aussi de ne pas négliger de constater sur les certificats d'indigence que les intéressés possèdent des ressources suffisantes pour se nourrir et se loger pendant leur séjour aux Eaux.Le signalement est aussi une indication indispensable,ainsi que la production de la déclaration du percepteur.
Agréez,Monsieur le Maire,l'assurance de ma considération distinguée.

Pour le Préfet en tournée,et par délégation:

Le Conseiller de Préfecture,secrétaire-général,

C.JULIEN

Source:
Recueil des actes administratifs.Année 1850
Collection particulière.Pages 202-203