mardi 27 septembre 2016

Samedi 8 octobre 2016 salon gratuit de Généalogie et Histoire Locale à Bayonne


Topaketak 3

Salon de généalogie et Histoire locale 

Entrée libre

Samedi 8 octobre 2016 de 9h30 à 18h30

Maison des Associations, Allée de Glain à Bayonne 


Exposition l'Argentine des Basques 

Exposition Costumes traditionnels basques (Orai-Bat)

10h15 :Atelier gratuit de 30 minutes pour expliquer les bases de la démarche généalogique, les sources, les outils ...

11h:conférence ADN et généalogie par le Dr. Fernando Rendo Fornet, PhD Sekuentziazio eta Genotipo Azterketen Atala, Genomika Zerbitzua / Unidad de Secuenciación y Genotipado, Servicio de Genómica (UPV/EHU) (en espagnol) 

14h:conférence de Jacques Cauna sur les Basques et Bayonnais à Saint-Domingue

15h:conférence de Jon Etcheverry-Ainchart sur la Transmission du patrimoine

17h présentation du projet  Euskal Deituren Hiztegi Historikoa / Dictionnaire Historique des Noms de Famille Basques, par Ander Ros Cubas, Filologoa, Onomastika Elkarteko idazkaria (Filólogo, secretario de la Sociedad Vasca de Onomática / Philologue, secrétaire de la Société Basque d'Onomastique)

 


dimanche 25 septembre 2016

Le 49 e au théatre municipal de Bayonne



Collection particulière

Collection particulière

Première partie 

1.Ouverture,Musique du 49e dirigée par M.Dussenty
2.Le rêve (Massenet) Cap Souques,49e
3.Fantaisies sur ocarina St Pérouillet,49e
4.Le Retour (de L.Boyer) Lieut Hiriart ,49e
5.Le Jazz-band (de Hallet) Cap Paroneau,49e
6.Paysage (de Reynaldo Hahn) St  Chevalier,49e 

               au piano G.Etchepare du 49e

UN CLIENT SÉRIEUX
 1 Acte de Courteline
Joué par MM.Lieutenant Hiriart,Soldat Edmond,
Caporal Sans,Caporal Pallas,Soldat Lespès,
Sergent Vivensang,Caporal Dehilotte,du 49e R.I

Entracte 

Deuxième partie 

Escrime

1.(Assaut d'épée)
MM. L'Adjt Dupourqué du 49e Champion d'épée du 18e C.A 1921  et Cap Sans du 49e R.I

2.(Mur et assaut de fleuret)
MM.Yves Nicolas fils de M.le Ct Nicolas du 49e et Pierre Cancel fils de M.le Ct Cancel du 49e

3.(Assaut d'épée)
MM.Georges Périé Lieutenant de Réserve au 49e R.I et Robert Duchen Ss-Lieutenant au 152 e Artillerie L.V.F.

Danses basques 

Haramburu,Chirambero,Telletchea,Laffitte,Bordacher,Etchegaray,Larremendy,Ubiria,Ohaco,du 49e R.I 

Danses Sénégalaises 

par un groupe de sénégalais du 49e R.I

 

Marche,par la Musique Militaire du 49e.

 

Défilé Apothéose 

Sous les airs variés et fanfares guerrières du temps par la Musique du 49e (adaptations de M.Dussenty)
Les enseignes et drapeaux:1.Les Gaulois.2.Sous Charlemagne.3.Charles VII.4.Henri IV.5.Louis XIII
6.Les soldats de la Révolution.7.Napoléon 1er.8.1870-71.9.Le Drapeau de la Grande Guerre (décor nouveau du lieutenant G.Périé du 49e).

(Salut aux Drapeaux) Evocation de M.J Lamarque par le Lieutenant Hiriart 

Tetes et perruques de Mauhorat


Costumes d'Etcheberry

samedi 24 septembre 2016

Petits "camps" de prisonniers à Hendaye;1940-1944

Entre les automnes 1940 et 1944, la ville d'Hendaye a été un lieu de captivité.

Sommaire: 

I- Travaux et fournitures effectués aux "camps  de prisonniers à Hendaye" pendant l'occupation allemande

II - 23 mars 1942:militaire de l'armée française, prisonnier de guerre ,victime d'un accident du travail en gare d'Hendaye

III - 30 mai 1944: militaire de l'armée française,prisonnier de guerre,tué au cours de son évasion 

IV -"Camps de prisonniers à Hendaye" à la Libération


Je remercie Yannick Renaud ,de la Librairie du Levant à Bayonne,pour le partage spontané des photographies représentant des militaires allemands cantonnés à Hendaye.
Vous trouverez sa carte professionnelle en bas de page.


I -Travaux et fournitures effectués aux "camps de prisonniers à Hendaye" pendant l'occupation allemande


Sentinelle allemande



Les Archives départementales des Landes conservent  quelques documents relatifs à des dépenses engagées pour le compte des troupes d'occupation à Hendaye .
Archives départementales des Landes _314 W article 218 Divers services_

N°23 au crayon rouge.Visé par le maire d'Hendaye.10 avril 1941
Mémoire présenté par Mr O.......,plâtrier demeurant à Hendaye 
"Camp de prisonniers" sans éléments de localisation
26  septembre 1940 et 17,18,18,19,20 décembre 1940.Divers travaux à l'intérieur d'une habitation

N°22 au crayon rouge.Visé par le maire d'Hendaye .18 avril 1941
Mémoire présenté par Mr U ......plâtrier demeurant à Hendaye,rue du pont,pour travaux et fournitures effectués pour les troupes d'occupation au camp de prisonniers ,route de Béhobie.
27 novembre 1940 et 21 janvier 1941

N°21 au crayon rouge.Visé par le maire d'Hendaye le 19 février 1942
Troupes d'occupation (camp des prisonniers rue du port)
MM.D.....et S ......entrepreneurs,place de la République à Hendaye


N°24 au crayon rouge.Visé par le maire d'Hendaye le 15 décembre 1941
Dernier trimestre 1941
Villa Duruty (Prisonniers) STALAG

N°25 au crayon rouge.Visé par le maire d'Hendaye le 23 janvier 1942
Mémoire présenté par Mr V......serrurier à Hendaye
Camp de prisonniers d'Hendaye sans éléments d'identification 

N°26 au crayon rouge.Visé par le maire d'Hendaye le 20 mars 1942
Mémoire présenté par Mr S....électricien à Hendaye ,pour travaux et fournitures effectués à la Villa Duruty,Camp des prisonniers

N°27 au crayon rouge
Document manuscrit.
Maison B.....avenue de la gare à Hendaye
Ordre N°1029
Camp de prisonniers de Duruty
23 verres simples et 1 verre semi double






Hendaye plage,,hôtel Régina.On distingue également en arrière-plan une extrémité du casino style mauresque
Hendaye

II - 23 mars 1942,militaire de l'armée française, prisonnier de guerre ,victime d'un accident du travail en gare d'Hendaye

Source:Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques , site de Bayonne,cote  1027 W art 13 Tribunal de Grande Instance de Bayonne

Précision du blog Retours vers les Basses-Pyrénées:la différence d'écartement des rails entre les réseaux espagnols et français imposaient en gare d'Hendaye ,des opérations de déchargement /chargement des marchandises.

PROCÈS-VERBAL de RENSEIGNEMENTS sur un accident du travail ,survenu à la gare d'Hendaye.
Victime:Soldat Sénégalais du camp de prisonniers de Hendaye (B.P)

Ce jourd'hui vingt trois mars mil neuf cent quarante-deux,à douze heures.

Nous soussignés G.....,Edouard et D......,Marc
gendarmes à pied à la résidence d'Hendaye,département des Basses-Pyrénées,revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs,étant à notre caserne,avons été prévenus par Mr le Chef de gare d'Hendaye,qu'un prisonnier de guerre Sénégalais,qui travaillait sous la surveillance de sentinelles Allemandes au transbordement de marchandises à la gare internationale d'Hendaye ,(voie 12),venait d’être comprimé entre le paroi d'un wagon espagnol et le montant de la porte amont de la halle d'exportation.Ce blessé qui portait diverses blessures aux mains et au visage ,se plaignait également de contusions du thorax.
Nous nous sommes immédiatement rendus sur les lieux et nous n'avons pu ,sur l'heure,procéder à aucune constatation.Les divers ouvriers qui,au cours de la matinée travaillaient aux abords immédiats du lieu de l'accident,avaient cessé le travail à 12 heures,pour le reprendre à 14 heures.Le wagon espagnol avait également été enlevé de la voie 12 et placé sur une voie de garage.
A 14 heures,les ouvriers étant revenus à leur travail,nous avons sur leurs indications procédé aux constatations suivantes:
L'accident s'est produit sur la voie 12,(voie espagnole),à la porte Nord de la halle d'exportation.Cette porte mesure 3m70 de large,la voie 1m80 et les wagons espagnols 2m90.
Au passage d'un wagon à la porte de la halle d'exportation,il existe un passage de 0m40  de large,entre le paroi du wagon et le montant de la porte.
Nous avons ensuite procédé à une enquête et les deux témoins civils de l'accident,(tous deux de nationalité espagnole),nous ont respectivement déclaré:
1° DANJOU,François,16 ans,manœuvre,demeurant rue d'Aispurdi à Hendaye:
"Ce matin j'ai pris mon travail,à la gare internationale,à 8 heures,en compagnie de GASTESI,Joseph.Vers 8h30 huit prisonniers Sénégalais sont venus se joindre à nous et nous avons travaillé toute la matinée ensemble.
Vers 11 heures,nous avons du sortir de la halle couverte un wagon espagnol chargé de bidons d'huile pour le placer devant le quai découvert.A cet effet,les huit soldats,GASTESI et moi,nous nous sommes placés sur les cotés et le derrière du wagon pour le pousser à la main.Au moment où l'arrière du wagon est arrivé à hauteur de la porte de sortie de la halle,j'ai aperçu un soldat chanceler et tomber à terre.J'ai aussitôt compris qu'il venait de se faire coincer entre le montant de la porte et le paroi du wagon.

Ce militaire qui portait des blessures à la main gauche et à une cuisse,se plaignait également de contusions du thorax.J'ignore la gravité de ses blessures et à mon avis il a été victime de son imprudence ou de son inattention.Je ne puis vous dire exactement dans quelles conditions l'accident s'est produit,car je poussais le wagon par l'arrière et le Sénégalais sur le coté droit,(direction de marche).
Les prisonniers travaillent tous les jours avec nous et chaque équipe est surveillée par deux sentinelles."
Lecture faite,persiste et signe.

2° GASTESI,Joseph,53 ans,transbordeur,demeurant rue de la Fontaine à Hendaye:
"Ce matin,j'ai travaillé à la gare comme d'habitude,en compagnie de DANJOU,François et huit prisonniers Sénégalais.Vers 11 heures,nous avons été obligés de déplacer à la main,un wagon espagnol afin d'effectuer son déchargement.Quatre soldats,DANJOU et moi,nous nous sommes placés à l'arrière du wagon,pendant que les quatre autres soldats se plaçaient sur les cotés.En arrivant à hauteur de la porte de sortie de la halle,j'ai aperçu un soldat chanceler et tomber à terre.Il portait divers blessures aux mains,au visage et il se plaignait de contusions du thorax.
Un de ses camarades m'a dit qu'en poussant le wagon,il s'était trouvé coincé entre le paroi du wagon et le mur .Nous l'avons aussitôt placé sur un brancard et ses camarades l'ont transporté à la gare.
A mon avis cet accident est du à une imprudence ou à une faute d'inattention.Depuis longtemps déjà,ce prisonnier travaillait avec nous et l'équipe était placée sous la surveillance de deux sentinelles allemandes."
Lecture faite,persiste et signe
Cinq expéditions
La 1 ere à la Géri...-der-Feldkommandantur à Biarritz
La 2 eme à Mr le S/Préfet de Bayonne
La 3 eme à Mr le Procureur de la République à Bayonne
La 4 eme au Cdt de Section à Bayonne
La 5 eme aux archives.


 




III - 30 mai 1944: militaire de l'armée française,prisonnier de guerre, tué au cours de son évasion


Sources:Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques , site de Bayonne,cote  1027 W art 17 Tribunal de Grande Instance de Bayonne

PROCÈS-VERBAL de Renseignements,sur la découverte d'un noyé,prisonnier de guerre Nord Africain nommé:MOHAMED-BEN HAMED
Ce jourd'hui,deux juin mil neuf cent quarante quatre à seize heures trente.
Nous soussignés:P.....,Joseph,M.D.L.Chef et D....Marc,gendarme,à la résidence de Hendaye,département des Basses-Pyrénées,revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos Chefs;étant à notre caserne,nous avons été avisés par Monsieur le Maire de Hendaye,que le corps d'un noyé,venait d’être découvert au Pont International de Hendaye.
Nous nous sommes rendus aussitôt sur les lieux et,nous avons en effet constaté,que le corps d'un noyé flottait sous la première arche du Pont International.Ce corps était accroché à cet endroit à des fils de fer barbelés.
A l'aide d'une barque mise gracieusement à notre disposition,nous avons transporté ce corps,jusqu'au Port de Hendaye,ou,après l'avoir déposé sur la berge,nous avons constaté qu'il portait une blessure par arme à feu au bras droit et que l'os était complètement brisé.
Il était vêtu d'une chemise Kaki,d'un Pull Over marron,d'une culotte en drap kaki,chaussé de brodequins,il porte en outre des bandes molletières en drap kaki.Un calot en drap kaki est maintenu à sa ceinture à l'aide d'une courroie en cuir.
Nous avons fouillé les poches du noyé afin de l'identifier,mais aucune pièce d'identité n'a pu etre découverte.Dans la poche droite de sa culotte,nous avons trouvé un portefeuille en cuir marron,contenant la somme de CINQ CENT CINQUANTE Francs.Le corps de ce noyé portant des effets militaires,nous avons conclu qu'il s'agissait d'un prisonnier de Guerre Nord Africain,cantonné à Hendaye.
En effet un des prisonniers ayant tenté de s'évader en traversant la Bidassoa à la nage le 30 mai 1944,des militaires des Troupes d'occupation de Service,avaient tiré sur lui.Des renseignements verbaux recueillis,ce prisonnier aurait coulé dans la rivière quelques instants après le coup de feu.
Monsieur le Docteur REBOUL,avisé par les soins de Monsieur le Maire,s'est rendu sur les lieux et à procédé aux constatations médicales.Ce praticien,nous a déclaré que la blessure du bras droit était faite par une arme à feu et que la mort était due au choc traumatique et à l’hémorragie ayant entrainé la noyade.Il nous a délivré un certificat médical,qui sera joint à la première expédition du procès-verbal.
Les prisonniers de guerre Nord Africains,ayant quitté Hendaye dans la journée,nous n'avons pu demander à ces derniers s'ils reconnaissaient le corps du noyé comme étant un de leur camarade ayant tenté de s'évader le 30 mai 1944.Plusieurs personnes personnes se trouvant sur les lieux,n'ont pas reconnu non plus le corps de ce noyé.

Ce noyé étant certainement le prisonnier de Guerre Nord Africain ayant tenté de s'évader ,nous avons prévenu la Standortkommandantur locale de cette découverte et lui avons demandé la destination à donner à ce corps.Il nous a été répondu de le transporter à la Morgue d'Hendaye.
Les services des Pompes funèbres prévenus sont arrivés peu après sur les lieux munis d'un cercueil et la mise en bière du corps a été faite.Cette opération terminée le corps a été transporté à la morgue du cimetière d'Hendaye.
La Standortkommandantur locale ,n'a pas pu nous fournir le nom de ce prisonnier de guerre,mais des renseignements recueillis il s'agirait du sujet marocain ;MOHAMED-BEN-HAMED Matricule au Frontstalag N°44 265.
L'inhumation a eu lieu le 3 Mars 1944_  _ à 20 heures,au nouveau cimetière d'Hendaye,travée N°5 concession N°19.
La somme d'argent trouvée sur le cadavre nous a été réclamée par les autorités d'occupation pour etre transmise à la Croix Rouge Internationale .Elle a été remise contre reçu au Sergent Allemand HENSEL de la Standortkommandantur de Hendaye qui sera joint à la première expédition du Procès-Verbal.
Quatre expéditions destinées:la 1ere à Monsieur le Procureur de la République à Bayonne avec le certificat médical et le reçu de la Somme,la 2 eme à Monsieur le Sous-Préfet à Bayonne,la 5eme à la Standortkommandantur locale,la 4 eme aux archives.
Fait et clos à Hendaye les jour,mois et an que d'autre part.

Copie du certificat médical:
Je soussigné A.REBOUL docteur en médecine,certifie avoir examiné le 2 juin 1944,le cadavre d'un homme d'environ 30 ans,présentant une blessure par arme à feu ayant traversé le bras droit après éclatement de l'os.
La mort est due au choc traumatique et à l'hémorragie ayant entrainé la noyade immédiate.
Signé:REBOUL.
Le 2 juin 1944.

Reçu
Je soussigné :HENSEL,Sergent Allemand à la Standortkommandantur de Hendaye,reconnais avoir reçu de la brigade de gendarmerie de Hendaye,un portefeuille ,contenant la somme de CINQ CENT CINQUANTE francs,découverte sur le Sujet marocain MOHAMED-BEN-HAMED,prisonnier de guerre Nord Africain trouvé noyé le 2 juin 1944.

Hendaye le 5 juin 1944








 

 

IV -"Camps de prisonniers à Hendaye" à la Libération

 Source:Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques,site de Pau,cote 77 W art 14

Service des Renseignements Généraux Hendaye

Hendaye le 30 octobre1944
Les inspecteurs de Police:L......et B...... 
A Monsieur le COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE à HENDAYE

Objet:A/S. du centre d'internement d'Hendaye
Réf:Note de M.le Préfet des Basses-Pyrénées N°1655 I.P. du 17/10/44

Nous avons l'honneur de vous rendre compte des résultats de l’enquête que nous avons effectuée suivant vos instructions,au sujet du camp d'internement d'IRANDATZ.
1°Le camp d'internement d'IRANDATZ est situé en bordure de la route de BEHOBIE et on y accède par la rue Santiago,
2°Les internés sont au nombre de 17 actuellement,et tous de nationalité espagnole,Plusieurs contingents de ces internés ont déjà été dirigés sur le camp d'internement de Jurançon à Pau,
3°La garde du camp est assurée par 9 sénégalais dont 1 sergent-chef et 1 sergent,tous détachés par le Commandement Militaire de la Frontière à Hendaye,
4°Le camp est constitué par une vingtaine de baraques en bois,Parmi ces bâtiments,est affecté un logement du corps de garde.Des baraques sont également prévues pour des salles de jeux,de désinfection,de douches et de réfectoire.
Le service médical est assuré par les médecins d'Hendaye qui sont appelés en cas de maladie d'un interné.
La nourriture est satisfaisante et assurée jusqu'à maintenant par le P.C. des F.F.I qui cependant se décharge de ce soin à partir du 1 er novembre 1944,
5° Ce camp a été installé par le Commandant Militaire de la Frontière et par la Sécurité Militaire pour recevoir les espagnols qui traversent clandestinement la frontière franco-espagnole depuis le départ des troupes d'occupation.
6° Les internés ne se livrent à aucun travail régulier en dehors de l'entretien du camp (barbelés,nettoyage etc...). Lorsque le nombre de ces internés est assez important,on nomme parmi eux un commandant responsable de ses hommes.
7°Dans l'ensemble les conditions de vie au camp d'IRANDATZ sont satisfaisantes.Les internés n'y restent d'ailleurs pas longtemps,étant évacués sur PAU dès que leur nombre permet la formation d'un convoi.
Il est à signaler d'ailleurs que le nombre de ces internés a sensiblement diminué depuis le renforcement par les troupes régulières de FRANCO.
Les inspecteurs de Police
Signé :L.....,B.....

N°746 .-Vu et transmis à Monsieur le PRÉFET,à Pau,suite à sa demande en date du 17/10/44

HENDAYE ,LE 30 OCTOBRE 1944
P/LE COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE

P.S.Le camp d'IRANDATZ avait été construit par les allemands pour y loger la Division Bleue espagnole;les baraques sont très bien installées ,les couchettes sont en bon état,et il existe du chauffage dans chacune d'elles.

A propos de la Division Bleue

 La División Azul (la Division bleue en français, Blaue Division en allemand), était un corps de  volontaires espagnols créé par Franco et mis à la disposition  de l'Allemagne nazie pour combattre sur le front de l'est.Voir l'article Division Bleue -Wikipédia
Collection particulière
Collection particulière

   

Articles du blog

mercredi 21 septembre 2016

Ametsen Gillika


La comédie musicale AMETSEN GILLIKA sera présentée 
les 28,29 et 31 Octobre 2016 à ESQUIULE,
le 5/11/2016 à HASPARREN,
les 11 et 12 novembre 2016 à ST PALAIS
et le 26/11/2016 à ANGLET  salle Quintaou
 
Littéralement, ametsen gillika veut dire : le chatouillement des rêves.
Ce spectacle basé sur les danses souletines et les chants en Basque, peut se décliner en 3 mots : Les souvenirs, l’imagination et la danse.
Sur une grande place, théâtre de deux rendez-vous manqués, la jeune fille qui attend,  observe le tourbillon des passants, son imagination s’éveille … La place devient scène, les passants des acteurs, danseurs, chanteurs.

Le groupe de jeunes de l’association Aintzina Eskiula, d’ESQUIULE 64400 est à l’origine de ce projet.
L’envie d’aborder de manière différente la danse Souletine, les emmène à solliciter Catherine ARCANUTHURRY pour la mise en scène et les chorégraphies. Andde CARRERE assure toutes les créations musicales (chant et danse) et la direction du chœur.
De formation classique, Catherine, après avoir travaillé avec Youra LOBOFF, Hélène VARENOVA, M. FRANCHETTI, Peter VAN DYK, Matts MATTOX (jazz), quitte Paris et interrompt la danse classique pendant 18 ans. De 1984 à aujourd’hui, elle participe à différentes créations chorégraphiques, créations de spectacles, et diverses collaborations à l’écriture, la mise en scène et la chorégraphie de spectacles au Pays Basque.
Andde CARRERE, musicien autodidacte depuis une vingtaine d’années, guitare, basse, et contrebasse, dans plusieurs formations musicales notamment Nork, Pako eta Marieder, Elaudi, ainsi qu’au chant.Musicien arrangeur sur d’autres projets, Andde à participé aux ateliers adultes de théâtre à Garazi pendant 3 ans.

Cette comédie musicale dure 1h30 et comprend 3 actes avec danses et chants.  

Les personnages/actrices/acteurs, tous amateurs, originaires d’ ESQUIULE, BARCUS et ORDIARP,  seront au nombre de 40.
Sur le plan scénique, le mouvement, le rythme et les jeux de lumières sont privilégiés.

De même, les costumes seront des créations élaborées par la commission couture créée à cet effet.

Ce spectacle mobilise également une trentaine de bénévoles, répartis dans différentes commissions : technique/logistique (implantation chapiteaux, montage, parking, sécurité, …), couture (création costumes), finance (élaboration, suivi budget, recherche de fonds car cette comédie musicale ne s’autofinance pas), communication (affiche, publicité…), intendance( buvette, repas post répétition). Soit 70 personnes de 17 à 65 ans.

Le site internet : www.ametsengillika.fr
Source:AINTZINA ESKIULA/Marcel CASTEGE


Fonds de la commune d'Esquiule 

à consulter en salle de lecture des AD 64 Pau

An II -1856

 

L'état civil d'Esquiule en ligne 

http://earchives.le64.fr


jeudi 15 septembre 2016

Photographies du Musée national de l'Education

MUNAÉ
Le Musée national de l’Éducation  propose une base de photographies à télecharger en format pdf pour un usage privé.

Photographie de classe  non datée qui faisait partie d'un lot se rapportant à Hendaye
 































Rendez vous sur le site internet:Musée national de l’Éducation 

Sélectionnez successivement :
Le catalogue des collections du Munaé  
Recherche thématique 
Dans la colonne gauche Type de document,cliquez sur le triangle noir puis sur photographies (9408)

Dans la barre rectangulaire Recherche,
tapez le nom d'une localité;Pau,Lescar,Bayonne
ou le nom du département;Basses-Pyrénées;240 réponses dont plusieurs relatives aux Hautes-Pyrénées.
Parmi les photographies à télécharger en pdf _pour un usage privé_:
Association amicale de la jeunesse mousserollaise (1898)
École communale de Bayonne/Mousserolles - Exercices de tir (1899).
École communale de Saint-Pierre-d'Irube - Exercices de tir (1899).
Écoles de Mousserolles (Bayonne) et de Saint-Pierre d'Irube réunies pour les jeux d'adresse(1900)
Écoles de Mousserolles (Bayonne) et de Saint-Pierre d'Irube - Gymnastique : Boxe (attaque, coup de poing droit).(1900)

Ville de Pau - Groupe scolaire du Musée(1900)
École de filles de Gelos - Façade(1900)
École communale d'Oloron Ste Marie. Cour d'honneur (1920)
École communale d'Oloron Ste Marie. Rucher scolaire.(1920)

École communale d'Oloron Ste Marie. Cour de récréation.(1920)
Pensionnat Jeanne d'Arc. Orthez. 1927-1928.
Etc.


Mentions légales

Droit de propriété intellectuelle
Les exceptions pour usage privé
Les exceptions pour usage pédagogique
Responsabilités
Exploitations interdites
Liens hypertextes
Marques et logos

Contacter le réseau Canopé 

Pour toutes demandes ou sollicitations, adressez un courrier postal au Directeur général du réseau Canopé à l’adresse :
Réseau Canopé
M. le Directeur général
1 Avenue du Futuroscope
Téléport 1,
Bâtiment @4,
CS 80158,
86961 Futuroscope Cedex

Adresse du Musée 

6 rue de Bihorel
76000 Rouen
Ouverture du lundi au vendredi de 9h à 17h sans interruption
Métro Beauvoisine,
Bus n°6, F1, 20 et 22 arrêt Beauvoisine

mardi 6 septembre 2016

Collecte d'archives du Petit Bayonne autour du musée Bonnat Helleu

Bonnat Helleu musée des Beaux-arts

Collecte d'archives du Petit Bayonne

Vous êtes invités à partager tous vos souvenirs -photographies, cartes postales, films, témoignages écrits- retraçant l’histoire du musée Bonnat-Helleu, de l’école du Petit-Bayonne et de la vie du quartier.

La Ville de Bayonne souhaite présenter une exposition dans le cadre de la restructuration du musée Bonnat-Helleu : l'histoire du bâtiment et de ses collections, et aussi celle de la vie du quartier et de l'activité de l'établissement scolaire au fil des années.


 
Les personnes intéressées sont invitées à prêter  toute documentation qui pourra enrichir le propos de cette exposition au musée !

Pour participer  : contactez 

par courrier postal ;musée Bonnat-Helleu, 5 rue Jacques-Laffitte, 64100 Bayonne, en indiquant sur l’enveloppe  « Collecte du Petit-Bayonne ».

par téléphone 05 59 46 63 60

ou par courriel ;musee-bonnat-helleu@bayonne.fr, 
en indiquant dans l’intitulé du message : « Collecte du Petit-Bayonne ». 

Mentionner clairement vos coordonnées (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, adresse électronique). 
 
Tous les documents prêtés  seront bien entendu restitués à ceux qui les auront confiés.


 Le site internet du musée Bonnat Helleu

dimanche 4 septembre 2016

Généalogistes professionnels

Généalogistes professionnels 

Cazaux Jean-Pierre

Tarnos


Zones de recherches :
Aquitaine,
Poitou-Charente ,
Limousin,
Auvergne
Midi-Pyrénées,
Auvergne,
Espagne et Portugal

Courriel: jpcazaux93@gmail.com


Louradour Isabelle 

Lahonce
Zone de recherches :
Pyrénées-Atlantiques

mardi 30 août 2016

Des archives du Centre de séjour surveillé villa Julia de Bayonne découvertes à Pau

Je l'avoue,l'idée ne me serait jamais venue de rechercher dans un fonds de la préfecture intitulé "collectivité locale", des archives du camp de Gurs et du Centre de séjour séjour surveillé de Bayonne. 

Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques -Extrait de l’instrument de recherche de la série W
 Du 12 février 1941 jusqu'à la fin juin 1942,l'équivalent d'une "Bastille" a fonctionné ,boulevard Jean d'Amou,quartier Saint-Esprit.Une villa appartenant à Henri Julia,armateur,négociant,avait été réquisitionnée par l’administration de Vichy,pour y interner des communistes de Tarnos ,du Boucau,de Bayonne et de ses environs;des étrangers,majoritairement des espagnols,et des juifs.
L'existence de ce centre de séjour surveillé à Bayonne a été tirée de l'oubli par l'historien Jacky Tronel dans un article du 19 novembre 2012. 
Depuis la fin 2013,je suis engagé dans une traque patiente et méthodique de la villa Julia sous Vichy: Les archives à Bayonne, Pau,Mont-de-Marsan, Bordeaux,Caen...

Le 26 aout dernier,grâce à un extraordinaire enchainement,je suis parvenu à prendre connaissance à Pau ,d'archives du Centre de séjour surveillé de Bayonne,curieusement classées par le cabinet de la préfecture à la rubrique "collectivité locale".
Le 18 aout ,via Facebook, Florence, me met  en relation avec Patrick Fort* ,écrivain.Ses  "recherches sur Gurs, dans le cadre de son  prochain roman, l'ont amené à croiser, à plusieurs reprises, le sinistre René Gruel, directeur du camp du 1er septembre 1942 au 30 septembre 1943.René Gruel , René le “Cruel”, depuis des mois, je le traque mais je ne trouve rien sur lui...comme si tout avait été soigneusement effacé, qu’il avait disparu... voire jamais existé...
Aussi, si vous avez des informations le concernant ou des conseils à me donner pour retrouver sa trace, je suis preneur !!!"
Les 22 et 24 août,je me suis rendu sur le site de Pau des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques pour tenter d'aider Patrick Fort.Durant ces deux jours,j'ai  brassé des archives relatives au camp de Gurs.J'ai trouvé quelques renseignements concernant le directeur du camp, René Gruel. Les recherches sur place ont été  aussi un moment privilégié pour échanger des informations avec la présidente de salle.
Le lendemain après midi,à la suite d'une recherche sur une église de la vallée d'Ossau, la présidente de salle  m’envoie un courriel dans lequel elle  m'indique avoir découvert  quelques archives complémentaires relatives au camp de Gurs.Je parcours le bordereau de versement 68 W  qu'elle a eu la gentillesse de m'adresser.Et de sursauter  à la lecture de la description de  l'article N°6  tout en haut de la page 2.
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques,site de Pau.Bordereau de versement 68W


Ce qu'il faut retenir

  • Ne pas se fier aux intitulés des bordereaux établis par les services qui versent aux Archives départementales,
    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques _Site de Pau_En-tête du bordereau de versement 68 W
  • Balayer la description de tous les articles figurant sur les bordereaux de versement,
  • Dialoguer avec le personnel des archives .

Le contenu du carton 68 W article 6 consultable aux AD 64 à Pau

Le carton ne contient aucune liste nominative de détenus et aucun renseignement sur les gendarmes français chargés de leur  surveillance
 
Catégorie de détenus se trouvant au Centre de séjour surveillé internés à la Maison d’Arrêt
28 juin 1941
NDLR:Après le 22 juin 1941,date  de l'attaque de l'Allemagne contre l'URSS,les autorités allemandes ont exigé l'évacuation de l'ensemble des internés qui se trouvaient  villa Julia pour y installer des personnes arrêtées au cours d'une  rafle .Vichy reprendra le contrôle du  CSS de Bayonne quelques semaines plus tard.
Espagnols 20
Hongrois 1
Polonais 2
Tchèques 2
Tangerois 1
Belge 1
Apatride 1
Total 28

Pièces comptables
Les archives comptables semblent complètes;factures,correspondance,salaires de la cuisinière et du régisseur comptable.
La plupart des fournisseurs ,un peu plus d'une dizaine,sont des commerçants et artisans  de Saint-Esprit ou du centre ville de Bayonne.Les factures sont détaillées.Ainsi,par exemple l'extrait suivant du  relevé de compte du mois de mars 1942 d'un primeur bayonnais:
4 mars
31 kg  choux
27 kg  navets
27 kg  carottes
18 kg  poireaux
7 kg oignons
6 mars
40 kg  carottes
38 kg navets
4.6 kg poireaux
4 douzaines scaroles
10 mars
10 douzaines épinards

Statistiques journalières du nombre de détenus 
Du 12 février au 27 juin 1941
Les données statistiques sont quasiment complètes.Pas de nom,ni de motif d'internement.


Autres archives relatives au Centre de Séjour surveillé de Bayonne

Archives départementales de la Gironde

72 cours Balguerie-Stuttenberg
33300 Bordeaux, France
Adresse courriel : archives.gironde@gironde.fr
Site internet:Archives départementales de la Gironde

W 103.3/3 et W 103 5/2.Des rapports mensuels sur le fonctionnement du CSS
Attention,il s'agit de documents numérisés ,accessibles seulement depuis un poste informatique  de la présidence de salle de recherches.La consultation de ces archives est en pratique très difficile:le personnel n'est pas en mesure  de retrouver le chemin d'accès des dossiers numérisés,lenteur de chargement des images......

Archives départementales des Landes
25, place du 6e RPIMA
40000 Mont-de-Marsan
Adresse courriel : archives@landes.fr
Internet : www.archives.landes.org ;
Navette gratuite devant la gare SNCF jusqu'au centre ville.Ensuite marche à pied.
283 W art 61
283 W art 68
283 W art 80
Des liasses à l'intérieur desquelles on trouvera des renseignements nominatifs sur des personnes internées au Centre de Séjour Surveillé de Bayonne;correspondance,arrêtés du préfet,PV de gendarmerie.


Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Pôle de Bayonne et du Pays Basque
39 avenue Duvergier de Hauranne 64100 Bayonne
Des traces de la Villa Julia apparaissent au hasard de la consultation des registres d'écrou et des registres de transfert des prisonniers.
Données fragmentaires.
Archives de la Maison D’Arrêt de Bayonne
2 Y 1 art 89
1338 W 

Une trouvaille à la bouquinerie Kontrapas ,36 rue Bourgneuf,64100 Bayonne
Un guide pratique édité en 1960 sous le patronage des personnels administratifs et techniques de la Sûreté Nationale situait la Maison d’Arrêt de Bayonne ......boulevard Jean d'Amou au lieu de la rue Charles Floquet......
Collection de l'auteur_Édition 1960





Maison d’Arrêt,boulevard Jean d'Amou



*Patrick Fort ,écrivain

Mes remerciements à  Jacky Tronel, Flo,Patrick Fort, Caroline de Pau ,Nathalie de Bayonne, Béatrice de la bouquinerie Kontrapas,Claire Frossard,Michèle Degorce,John.