mardi 19 novembre 2019

Les fonds des conservations des hypothèques de Saint-Palais et de Bayonne déménagent

Les Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques annoncent, que les fonds des conservations des hypothèques de Saint-Palais et de Bayonne, seront transférés au Pôle d’archives de Bayonne et du Pays basque en décembre 2019.

Toutes les recherches dans ces conservations seront clôturées sur le site de Pau le 29 novembre. Les recherches n’ayant pas pu être traitées ou arrivant après cette date, seront automatiquement transmises à Bayonne.

Ces documents seront totalement incommunicables au public en salle, à Bayonne, et aucune recherche par correspondance ne sera effectuée avant le 1er janvier 2020. Ce délai est nécessaire à la réception et au récolement du fonds, ainsi qu’à la formation de l’équipe à la communication.


De plus, l’état sanitaire du fonds ne permet pas qu’il soit communiqué en salle de recherches. Le service prévoit un marché de dépoussiérage via un prestataire de service à l’automne 2020. Comme cela était le cas à Pau jusqu’au transfert, seules les demandes de recherches par correspondance seront effectuées, dès lors qu’elles préciseront les références hypothécaires clairement identifiées (nom de la conservation, n° de volume et n° d’acte).


Source:
Archives des Pyrénées-Atlantiques
Copie écran sommaire des fonds,Domaine,enregistrement,hypothèques _ http://earchives.le64.fr/cdc.html





















Copie écran Conservation de Bayonne

lundi 18 novembre 2019

Infiltration d'eau de pluie en salle de lecture des AD 64 à Pau


Le fonctionnement de la salle de recherches de Pau est  perturbé depuis le mardi 12 novembre, en raison d’infiltrations au niveau des ouvertures hautes de la salle. Cette perturbation risque de se poursuivre, selon l’intensité des intempéries, jusqu’à ce que les travaux, très prochainement programmés, aient lieu. Afin de garantir la sécurité des documents, les espaces de consultation peuvent être réduits et les communications interrompues de manière imprévue.
Avant toute venue, il est vivement recommandé de contacter le site de Pau des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques:

Cité administrative
Boulevard Tourasse
64000 Pau
Tél. : 05 59 84 97 60
archives@le64.fr

Source:courriel des AD 64 du 18/11/2019

mardi 12 novembre 2019

Acte de naissance à l'Hopital militaire N°1 de Mayence transcrit à Hendaye


Armée du Rhin

Hôpital Militaire N°1 Mayence
N°470 du registre des Actes de l’État civil autres que les Actes de de Décès

Acte de naissance


L'an mil neuf cent vingt quatre le 3
du mois de juin à neuf heures
étant à Mayence (Province Hesse Rhénanie)
Acte de naissance de Irène Uxxxxxxxx
du sexe féminin née le 2 juin mil neuf cent vingt quatre à dix huit heures trente cinq minutes
à Mayence (Province Hesse Rhénanie)
fille de François Uxxxx âgé de trente quatre ans
employé Régie des Chemins de Fer des Territoires occupés
décoré de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre
et de Marthe Lxxx âgée de trente trois ans comptable
mariés,domiciliés en dernier lieu à Hendayes _sic_ (Basses-Pyrénées)
et résidant actuellement à Mayence
Allemagne occupée
Dressé par moi Léopold Antoine âgé de trente neuf ans Officier d'administration de deuxième classe classe décoré de la Croix de guerre gestionnaire de l’hôpital Militaire numéro un de Mayence
Officier de l’État Civil sur la présentation de l'enfant et la déclaration faite par le père
en présence de Joseph Jacques de Goyon âgé de quarante cinq ans Médecin Major de première classe des Troupes Coloniales Chevalier de la Légion d'Honneur et décoré de la Croix de Guerre et de Marthe Mathieu âgée de trente et un ans infirmière militaire de deuxième classe
témoins qui ont signé avec nous après lecture

Le déclarant     le 1er témoin     Le 2e témoin     L'Officier de l'Etat Civil

Vu par nous Védrines Alexis
Médecin Chef de ladite formation sanitaire
pour la légalisation de la signature de
Monsieur Lombard
sus qualifié

Source
AD 64
Pôle d'archives de Bayonne et du Pays basque.
39 avenue Duvergier de Hauranne. 64100 Bayonne. 
Hendaye Registre des naissances 4 E Article 260-11

mardi 5 novembre 2019

Banquet du groupement des Basques Béarnais et Gascons

Banquet du 3 mars 1956 

Restaurant "La Palmeraie"

Menu

Garbure de la vallée d'Ossau

Foie gras de Saubusse

Jambon de Bayonne

Salmis de palombes"Biriatou"

Cèpes à la bordelaise

Flageolets Forges de l'Adour

Agneau de Lescun

Salade des Gaves

Glace Superbagnères


Vins de Bordeaux

Vins de Jurançon

Café

Armagnac

Izarra

Trouvaille de Gilbert Arragon bouquiniste rue Ste Catherine 64100 Bayonne

 Pour aller plus loin 

BNF Presse locale ancienne

L'Union pyrénéenne organe des originaires basques, béarnais & ["puis" et] gascons résidant à Paris (...)

Fondateurs :
De Paul,
Léon Bonnat,
Ch. Petut,
Maurice Champetier de Ribes,
Paul Reclus
Albert Navarre 


Où trouver cette collection plus ou moins lacunaire ?

 

vendredi 1 novembre 2019

In Situ revue des patrimoines publie un appel à contributions sur le patrimoine de la justice


In Situ Revue des patrimoines publie un appel à contributions 

sur le patrimoine de la justice


Sources:
In Situ Appel en cours Le patrimoine de la justice.
Appel relayé sur le site internet Criminocorpus - Marc Renneville · 25 octobre 2019

(...)
Les fermetures massives de tribunaux ont affecté les ensembles immobiliers, dispersé le mobilier de qualité et les collections, ainsi que les bibliothèques et les archives. Les reconversions ont très souvent contribué à la disparition d’éléments de décors et d’aménagements intérieurs. De récentes mises aux normes, pour l’accessibilité et la sécurité, ont également fait peser des risques de dénaturations d’espaces et d’aménagements anciens. Un certain nombre de protections au titre des monuments historiques ont permis d’accompagner ces changements et certaines transformations, avec l’ajout d’éléments contemporains, apparaissent comme une nouvelle étape de l’histoire de la Justice en France et de l’évolution de ses pratiques.
Ce numéro de la revue In Situ vise également à interroger, dans chaque axe développé ci-dessous, les frontières du patrimoine judiciaire. Frontières géographiques qui pourront être questionnées à partir des fonctions ou des formes des bâtiments, pour y relever des signes d’acculturation. Frontières conceptuelles à partir d’objets limites tels que les scellés judiciaires, pièces à conviction, instruments de police scientifique…
Pourront être abordés les thèmes suivants :

Le patrimoine architectural

Outre un bilan de la recherche actuelle, cette thématique permettra de s’interroger sur la reconnaissance patrimoniale de l’architecture de la Justice et sa préservation. L’enjeu sera celui de dresser un corpus de lieux à travers le temps et la géographie : fourches patibulaires ; parlements ; palais de justice ; tribunaux ; prisons / bagnes portuaires, bagnes coloniaux, …
Des exemples d’édifices ou d’ensembles d’édifices permettront d’aborder la question des réutilisations révolutionnaires, des programmes du xixe siècle, jusqu’aux cités judiciaires du xxe siècle.
Les projets de restauration/rénovation et les créations récentes pourront également être présentés et commentés au regard de la préservation du patrimoine et des nouveaux besoins de la Justice. De même, la question des reconversions et des requalifications pourra être abordée.
Il sera enfin possible de s’interroger sur les lieux de crimes protégés (résistants torturés, fusillés) et par extension la notion de « dark tourism » et des « prisons Grévin » (Bodmin Jail, Alcatraz…).

Décors et mobilier de la justice

La Justice a de tout temps fait appel à des objets ou des décors pour asseoir son pouvoir. Outre les objets médiévaux liés à ce domaine, ainsi que certains décors encore en place, il sera possible d’évoquer les grands ensembles peints et sculptés du xixe siècle, la politique de dépôts de l’État dans les lieux de la Justice, ainsi que le 1 % artistique qui concerne les réalisations du xxe siècle.
Aux côtés des décors, ce seront les objets « du quotidien » de la Justice qui pourront être étudiés (urnes, fauteuils, barre des témoins, costumes…) ; de même, les questions des crucifix retirés en 1905 et la présence de telle ou telle allégorie pourront être développées, ainsi que les protections au titre des monuments historiques d’objets mobiliers ou le sort des bibliothèques lors de déménagements/travaux.

Archives de la justice

Les archives de la justice sont à la fois des objets du patrimoine judiciaire et des instruments pour connaître la justice du passé. On accueillera ici des études sur des fonds particulièrement représentatifs et sur les problématiques liées à leur conservation et à leur valorisation : archives anciennes ; fonds spécialisés ; la couverture de certains procès (restriction en huis clos ou ouverture au public, dessins d’audience, enregistrement audio-visuel) ; les fonds photographiques ; les scellés judiciaires, les dessins d’audience et les instruments existants ou en cours de constitution.

Images de la justice et des justiciables

La représentation de la Justice à travers le temps est un vaste corpus qui pourra être analysé et questionné : enluminures, peintures, sculptures, estampes et caricatures, …
Outre les représentations artistiques, il sera intéressant d’aborder celles du xxe siècle, avec la photographie et la vidéo, autour des cartes postales du premier tiers du siècle, mettant en scène les lieux de la justice ; le dessin de presse et la presse populaire illustrée ; les études savantes (anthropologie criminelle, criminologie) et leurs liens avec la photographie judiciaire ; les émissions télévisées ; la justice au cinéma dans les films classiques.

Propositions de contribution

Les articles attendus doivent contenir une part inédite de recherche, d’hypothèse ou de mise à jour ; ils ne peuvent reprendre la totalité d’un article déjà paru.
Si vous souhaitez contribuer à ce numéro, nous vous remercions d’envoyer avant le 30 novembre 2019 votre proposition, accompagnée d’un résumé de 1 500 signes maximum et d’un court CV, par voie postale :
In Situ. Revue des patrimoines / Ministère de la Culture / Direction générale des Patrimoines – Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique 6, rue des Pyramides 75001 Paris
À l’attention de Françoise Cosler
Ministère de la Culture
Direction générale des Patrimoines
Revue In Situ
6, rue des Pyramides

75001 Paris
ou par courriel : francoise.cosler@culture.gouv.fr.
Envoyer une copie de votre proposition à : michael.vottero[at]culture.gouv.fr et marc.renneville[at]cnrs.fr.
Les textes eux-mêmes seront attendus au 31 janvier 2020, pour une mise en ligne autour de septembre 2020. La taille des articles sera comprise entre 15 000 et 35 000 signes.
Les recommandations aux auteurs concernant le nombre de pages ou d’images, les droits de l’iconographie, l’insertion de notes et de liens, etc., sont consultables sur le site de la revue https://journals.openedition.org/insitu/401

 
Façade de l'ancien tribunal de Bayonne