mercredi 1 février 2017

Colonisation à Cordova (République argentine)

Recueil des actes administratifs de la Préfecture des Basses-Pyrénées

Année 1865

Police administrative.Émigration

Colonisation à Cordova (République argentine)

L'orthographe de l'époque a été respectée

Pau,le 26 janvier 1865

Le Préfet à MM.les Sous-préfets et Maires du département

Messieurs,

M.le Ministre de l'Intérieur m'écrit sous la date du 19 de ce mois:"Monsieur le Préfet,il résulte d'une communication récente faite par le chargé d'affaires de France à Buenos-Ayres,à M.le Ministre des affaires étrangères,qu'une entreprise se serait formée dans le but de coloniser la province de Cordova ,au moyen d'une émigration Européenne dont un sieur Etchegaray,chargé de pleins pouvoirs à cet effet,s'occuperait déjà de recruter les premiers éléments.L’exécution de ce projet semblerait toutefois devoir être entravée par la découverte de titres en vertu desquels une donation de 2000 lieues de terrains dans la province de Cordova,aurait été faite autrefois au couvent des Religieuses de l'ordre de Sainte-Catherine.On assure même que certains spéculateurs seraient tout disposés à courir les chances d'un procès en revendication des terres données à ce couvent.Cette éventualité peut apporter des obstacles sérieux au projet de colonisation,et,si elle se réalisait ,il serait à craindre que les nouveaux émigrans recrutés pour concourir à l’exécution de l'entreprise,ne se vissent exposés à des déceptions et forcés d'attendre longtemps encore la propriété promise,comme encouragement à l'expatriation des Européens.
M.le chargé d'affaires de France a même fait savoir que,d'après les dernières nouvelles publiées par les journaux de Buenos-Ayres,le Fiscal de la province de Cordova,avait fait suspendre l'arpentage des terres déjà en voie d’exécution.
Il m'a paru opportun,Monsieur le Préfet,de vous communiquer à toutes fins utiles ces informations,afin que vous puissiez en aviser les émigrants et particulièrement ceux de nos nationaux qui auraient l'intention de se transporter à Buenos-Ayres sur la foi des promesses du sr Etchegaray."
Je vous prie,Messieurs,de donner connaissance de la présente circulaire aux habitants qui réclameraient des passeports pour se rendre dans la province de Cordova.
Recevez,Messieurs,l'assurance de ma considération très-distinguée.

Le Préfet des Basses-Pyrénées
G.d'AURIBEAU.

Pour expédition :
Le Secrétaire général,
D'ÉTIGNY

Collection particulière



Source:
Recueil des actes administratifs de la préfecture des Basses-Pyrénées .
Année 1865.
Pages 16-17
Collection particulière