samedi 13 mai 2017

Emigration vers l'Amérique du sud

Émigration


Pau,le 10 novembre 1862

Le Préfet à MM.les Sous-Préfets et Maires du département

Messieurs,

A diverses reprises l’administration a du appeler votre attention sur les résultats fâcheux que produit dans ce département ,l'émigration toujours croissante de la population valide de nos campagnes vers l'Amérique du sud.
Vainement mes prédécesseurs,secondés par vos efforts,ont tenté d’arrêter ce courant; nos cultivateurs trompés par les brillantes promesses qui leur sont faites, séduits par les récits trop souvent mensongers d'une fortune rapidement acquise, entrainés par l'exemple des rares privilégiés rentrés au pays avec une certaine aisance, abandonnent une existence que le travail pourrait rendre facile  et heureuse  pour aller chercher au loin les déceptions et la misère.
On ne peut ,sans porter atteinte à la liberté individuelle, mettre un terme à ce fatal entrainement par des mesures coercitives. Mais le devoir qui vous incombe à tous, c'est d'éclairer les populations sur leurs véritables intérêts, de faire en sorte qu'on n'abuse pas de leur crédulité, qu'on n'exploite pas une situation de gêne passagère, c'est de leur rappeler combien d'émigrants après une vie d'épreuves et de souffrances sont morts découragés après avoir vainement tenté de revenir vers la France; c'est enfin de surveiller avec l'attention la plus scrupuleuse la conduite des agents de l'émigration et d'empêcher qu'une institution qui a été autorisée par le Gouvernement pour assurer le bien être des émigrants, ne soit détournée de son véritable but.
Joignez donc vos efforts aux miens, Messieurs, pour faire comprendre à vos administrés les inconvénients et les dangers de l'émigration. Usez de tous les moyens de persuasion et d'influence dont vous disposer pour les attacher au sol qui les a vu naitre; montrer-leur que là, est pour eux, la plus sure garantie de bonheur, puisque par leur travail, ils peuvent acquérir ,sinon la fortune illusoire qu'ont leur promet sur des plages lointaines, au moins une aisance honnête qui leur permette de vivre et de mourir dans leur patrie, au milieu de leur famille et de remplir ainsi leurs devoirs de fils et de citoyen.
Agréez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée.

Le Préfet des Basses-Pyrénées
G.d'Auribeau

Source:
Empire français
Département des Basses-Pyrénées
Recueil des actes administratifs
Année 1862
Pages 519,520

Pour aller plus loin

Un site internet incontournable:Les visas en bordelais _L'émigration au départ de Bordeaux au cours du 19 e siècle

Le site Visas en bordelais et son contenu existent grâce à quelques bénévoles seulement.
Si vous désirez les aider en participant aux relevés, n'hésitez pas à vous manifester, il y a encore beaucoup de travail à réaliser. Vous serez les bienvenus. Vous n'êtes pas obligé d'habiter près des AD33 ! 
Les visas en bordelais _Contact


Gen Francesa

Emigration 64 _Christiane Bidot-Naude 

 

Autres articles du blog relatifs à l'émigration

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire