lundi 2 mai 2016

Militaires de l'armée française morts en captivité à Bayonne pendant l'Occupation allemande

Dans le cadre des cérémonies du 71e Anniversaire de la Victoire,dimanche 8 mai 2016,esplanade de Verdun (9h45-11h),une plaque à la mémoire des soldats des troupes coloniales,morts en captivité au Frontstalag 222 du Polo Beyris de Bayonne sera dévoilée. La plupart de ces soldats avait bénéficié de la mention "Mort pour la France".             
Monument aux Morts de Bayonne,esplanade de Verdun
 



















Le Monument aux Morts de Bayonne rend hommage aux morts bayonnais de :               
             1914-1918,
             1939-1945,
             1945-1955 (Corps expéditionnaire en Indochine et Corée)
             1952-1962 (Algérie,Maroc,Tunisie)
             1991 (Guerre du Golf Persique)
Sur les cotés de ce Monument , des plaques à la mémoire  :
            Des volontaires polonais instruits à Bayonne en 1916,
            Des volontaires espagnols de la guerre 1914-1918,
            Des volontaires tchécoslovaques engagés dans l'armée française  (12 octobre 1914)
            Des soldats de l'armée portugaise (1914-1918)
Le cimetière Saint-Léon ne disposant plus d'emplacements pour l'installation des caveaux,il avait été décidé en conseil municipal en 1949 ,de regrouper vers la crypte,une centaine de sépultures militaires disséminée .
(Source:AD 64 Pôle de Bayonne et du Pays Basque _E Dépôt Bayonne 4 W art 20-15.Agrandissement de la crypte au cimetière Saint-Léon)
Tombes militaires du cimetière Saint-Léon à Bayonne avant le regroupement vers la crypte
J&D Éditions  18,rue de Folin Biarritz-Louis Poullenot  Basses-Pyrénées Occupation Libération 1940-1945

Quelques témoignages sur l'accompagnement des prisonniers de guerre

au cimetière Saint-Léon à Bayonne 

Source:SHD Caen

" Gueddal est entré à l’hôpital des prisonniers de Bayonne le 4 février 1941(...) Il est décédé le 23 février .Il a été enterré suivant les préceptes du Coran  le 26 février au cimetière de Bayonne ,en présence d'une délégation de prisonniers nord-africains conduite par un médecin capitaine ,des prières ont été dites par un mufti."
Le Médecin-Commandant Farinaud des Troupes coloniales
Dossier  Service Historique de Caen


 
"Le tirailleur Souhouera est entré le 24 _illisible_1941 à l’hôpital des prisonniers de guerre de Bayonne.
(...)Malgré les soins qui lui ont été prodigués son état (...) est allé en s’aggravant et il s'est éteint doucement le 8 mars .
Il a été inhumé le 10 mars en présence d'une délégation de prisonniers conduite par un médecin capitaine."

Le médecin Farinaud des troupes coloniales Médecin chef français de l’hôpital.

Dossier Service Historique de Caen  Cote



Le Tirailleur Koi Koré est entré à l’hôpital des prisonniers de guerre de Bayonne le 8 février 1941.(...). Il s'est éteint doucement le 21 mars après avoir reçu les derniers sacrements .Après une cérémonie célébrée à la cathédrale de Bayonne ,il a été inhumé le 24 mars au cimetière de Bayonne en présence d'une délégation de prisonniers africains conduite par un médecin capitaine."
Le Médecin-Commandant Farinaud
Médecin Chef  français de l’hôpital de prisonniers de Bayonne




"Le tirailleur malgache Sanama est entré à l’hôpital des prisonniers de guerre de Bayonne le 7/4/41 à 20h30 venant du camp de Labenne.
(...) il est mort le 8/4/41 à 15h30.Il a été inhumé au cimetière Saint-Léon à Bayonne en présence d'une délégation d'infirmiers et de prisonniers assisté du secours  du prêtre catholique."

Le médecin Cap Gast
Dossiers Service Historique de Caen Cote AC 21 P 141010 et  Cote AC 21 P 151370




"Le Tirailleur marocain Chergui Ben Naasi est entré à l"hôpital le 21/4/41.(...) Est mort le 22/4/41 à 13 heures.Il a été inhumé à au cimetière Saint-Léon à Bayonne le 24/4/41 à 9h30 selon les rites de sa religion et en présence d'une délégation de la croix-rouge ,d'infirmiers et de prisonniers de guerre."
Le médecin capitaine Gast des T.C.
Dossier Service Historique de Caen Cote



"Le tirailleur Abd Ben Salam est entré à l’hôpital des prisonniers de guerre de Bayonne le 7/4/41.
(...) il est mort le 5/5/41  à 6h15 du matin.Il a été inhumé le 6/5/41 au cimetière Saint-Léon de Bayonne en présence d'une délégation d'infirmiers et de prisonniers de guerre et selon les rites de sa religion
."

Le médecin Gast
Dossier Service Historique de Caen Cote




"Le tirailleur malgache Manofi est entré à l’hôpital de prisonniers de guerre de Bayonne  le 6 mars 1941.
(...) il est mort le 6 mai 1941 .Il a été inhumé au cimetière Saint-Léon le 7 mai 1941 selon les rites de la religion catholique et accompagné par une délégation d'infirmiers et de prisonniers de guerre indigènes."

Le médecin Gast

Dossier Service Historique de Caen Cote



L’hôpital des prisonniers de guerre de Bayonne se trouvait à l'emplacement actuel de la Médiathèque de Bayonne


"Le tirailleur Demba Sara  a succombé en présence du médecin Lieutenant Poinot sans souffrances et sans exprimer ces volontés dernières le 10 aout 1941 à 1h.L'inhumation a eu lieu le 12 aout 1941 à 14h30 au cimetière Saint-Léon à Bayonne ,en présence d'une délégation d'infirmiers et de prisonniers africains ,conduite par un sous Officier indigène"
Dossier Service Historique de Caen




"Le soldat Frahia Ben Abdelkader a été assisté au moment de sa mort_21/8/1941_ par un camarade coreligionnaire .Il a été enterré au cimetière Saint-Léon à Bayonne selon les rites de sa religion et en présence d'une délégation de prisonniers de guerre conduite par le sergent indigène M Bareck"
Médecin-Capitaine Vaubems
Dossier Service Historique de Caen Cote




"Le soldat Kelifa Ben Belaid a été inhumé au cimetière Saint Léon à Bayonne le 8 septembre 1941 en présence d'un détachement d'infirmiers,le médecin capitaine Veunac et le médecin lieutenant CazauXXXX
Une cérémonie religieuse a été faite par un marabout."

Dossier Service Historique de Caen



Cote



"Le soldat Larbi Ben Rahal a été inhumé au cimetière Saint-Léon à Bayonne le 29 décembre 1941 selon les rites de sa religion.
Une délégation de prisonniers de guerre assistait aux obsèques .Étaient également présents les médecins capitaine Veunac et Brune des troupes coloniales."

Dossier Service Historique de Caen Cote



"Le soldat Sadok Ben Ahmed _décédé le 10 12 1941_a été inhumé au cimetière Saint-Léon à Bayonne selon les rites de la religion musulmane et en présence d'une délégation de prisonniers du camp du Polo."
Dossier Service Historique de Caen


Cimetière de Louillot,Anglet depuis février 2014





Archives des victimes des conflits contemporains à Caen 


 Remerciements aux personnels


de l'Etat-civil des villes de  Bayonne et d'Anglet,
de la Médiathèque de Bayonne ,
des sites de Bayonne et de Pau des Archives départementales,
du Service Historique de la Défense à Caen,

Le Collectif pour la Mémoire du Camp de Beyris 

L'histoire oubliée des prisonniers de guerre du Frontstalag 222 de Bayonne a pu être retrouvée grâce au travail mené depuis 2012 par le Collectif pour la Mémoire du Camp de Beyris. Collectif composé de simples citoyens soucieux, notamment, de rendre hommage à ces hommes venus de si loin pour défendre la France qu'ils ne connaissaient pas.

Contact : c_campbeyris@orange.fr
Claire Frossard,
Coordinatrice du Collectif  Mémoire


Pour aller plus loin


Prisonniers de guerre « indigènes » Visages oubliés de la France occupée d'Armelle Mabon
La Découverte


Une saison noire.Les massacres de tirailleurs sénégalais (Mai-juin 1940) de Raffael Scheck. Traduit de l'anglais par Eric Thiébaud. Tallandier, 288 p., 22 €. 

France-Inter
Thiarroye 1944:un massacre camouflé

Elysée.fr
Discours et hommage aux tirailleurs sénégalais au cimetière de Thiaroye à Dakar


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire