dimanche 6 avril 2014

Commissionnaires à la gare d'Hendaye et pont international


 "...qui est non seulement un expulsé d'Espagne mais un indésirable dans notre pays !..."
Hendaye 18 mars 1939.

Entre 1937 et 1939,un commissionnaire en bagages,s'adresse au maire d'Hendaye....

J'ai volontairement masqué les noms des protagonistes .
Guide Collins 1923 Biarritz et le Pays Basque.Plan d'Hendaye et de ses environs .Page 107 Collection personnelle.

Lettre manuscrite
Hendaye le 26 juillet 1937
Monsieur Lannepouquet
Hendaye 

Cher Monsieur le Maire
J'ai l'honneur de vous mettre au courant sur la nécessité qu'il me semble de plus en plus indispensable de faire un petit règlement quelconque tout au moins une mise au point pour le travail des commissionnaires de la gare et du Pont;afin d'éviter toute chamaillerie comme des enfants à l'école:
1° Le commissionnaire doit avoir les droits d'aider le voyageur à porter ses bagages depuis la gare au Pont et vice versa;et de passer même en Espagne jusqu'à la Douane Espagnole
2° Mais les autos et les voitures françaises, pourquoi ne s’arrêtent elles pas à l'entrée du Pont ,comme le font les espagnols qui ne traversent jamais le pont? et qui est le travail des Porteurs commissionnaires ou "Molo de Equipajes"
Marque de renvoi :Les autos qui viennent de Saint-Jean,de Biarritz ou de Bayonne s’arrêtent toutes à l'entrée du Pont;il n'y en a que quelques unes d'ici comme celles de Ramuntcho,qui s'arrogent le droit de ne pas nous laisser travailler!
Les porteurs de la gare d'ici,qui nous empêchent strictement d'empiéter sur le terrain de la gare !! continuent non seulement à empiéter dans les rues de la municipalité,mais sous notre nez et à notre barbe ils continuent journellement à accompagner les voyageurs jusqu'en Espagne,comme hier soir par le train N°3 de Paris qui arrive à 20.17 me trouvant à la gare avec ma charrette,je suis rentré chez moi sans rien faire,alors que 3 charriots remplis de valises ont passé le Pont International et alors que Ramuntcho (le chauffeur ) m'ayant arraché d'entre mes mains, 3 valises que venait de me donner un voyageur se disposait à faire un scandale si je ne les lui laissait pas sous prétexte que je devais les lui laisser ? sinon gare au scandale
J'ai comme témoignage de ce que je soumets à votre loyauté:
1° M   V le porteur de la gare
et 2° D comme moi commissionnaire qui a entendu quelques paroles grossières comme celles ci:quand je lui ai dit au Pont à Ramuntcho (le chauffeur) que j'avais l'intention de vous écrire ou de vous en aviser :moi à toi et à lui je vous....je crois inutile de vous dire le gros mot dont il s'est servi qui pourra même vous être répété par le témoin précité
Enfin,cher Monsieur le Maire,je crois que vous ne m'en voudrez pas de vous tenir au courant des méchancetés qui peuvent troubler le bon ordre qui devrait régner plus que jamais dans notre beau Pays Basque et c'est dans cet espoir que je vous présente l'assurance de mes meilleurs sentiments.
Signature
Commissionnaire Hendaye Gare


Lettre manuscrite
Hendaye le 19 aout 1937
Monsieur Léon Lannepouquet
Hendaye
Comme suite à ma petite visite de ces jours-ci et m'ayant fait remarquer qu'il n'était pas facile en effet,d'appliquer un règlement pour les "commissionnaires"
Je me permets de joindre à la présente quelques inspirations que vous jugerez de vous même si elles peuvent avoir quelque application
Formule de politesse

Règlement Provisoire du Commissionnaire
Art I Le commissionnaire a le droit d'accompagner les voyageurs avec leurs bagages depuis la gare jusqu'au Pont International  et vice versa et d'aller même jusqu'à la douane espagnole ou bien en ville à domicile

II A l'intérieur de la gare ,ce travail étant assuré par les porteurs,aucun Commissionnaire n'a le droit d'y travailler si ce n'est que pour retirer les colis de la Consigne ou pour les y laisser avec l'ordre du voyageur

III De même les porteurs de la gare n'ont pas le droit de travailler en dehors de l'enceinte de de la gare et encore moins d'aller jusqu'à la douane espagnole:au cas ou quelque commissionnaire manquerait à la gare le Porteur pourra porter les bagages jusqu'à l'entrée du Pont,là où il rencontrera toujours plusieurs commissionnaires.

IV Les voitures de place avec cheval ,se tiendront à droite et les autos-camions ou camionneurs à gauche de l'entrée de la gare et des autos ou omnibus pour hôtel.

V Les voitures particulières se tiendront devant et à droite du buffet sauf les taxis et autos pour louage qui resteront devant et à gauche du Buffet.

VI L'ordre le plus parfait doit régner à l'Entrée de la gare et toute infraction sera sévèrement punie.

VII Seul le camionneur qui se trouvera en tête de sa ligne pourra interpeller un voyageur,sans que pour cela il se livre à aucune sollicitation de manière à l'incommoder.

VIII De même un des commissionnaires s'ils sont plusieurs,pourra se rapprocher du voyageur,en dehors de la gare ,si c'est son tour à charger;c-à d qu'il faut qu'ils chargent à tour de rôle.

Lettre manuscrite
Hendaye le 3 juin 1938
Monsieur le Maire
J'ai l'honneur de vous informer qu'il m'a été notifié par Mr Garcia Alferez du Pont International ,que je ne devais plus accompagner les clients que jusqu'à la moitié du pont,parce que j'ai assisté à une réunion de communistes il y a 8 jours à laquelle je n'aurais pas du assister.....
Inutile de vous dire que je suis victime d'une infamie et que je ne m'attendais pas à cela ,après un hiver très dur comme celui que je viens de passer.
J'ai de grands soupçons ,sur toujours le même "étranger espagnol" qui travaille au milieu de nous et avec son fils qui est un gamin horriblement mal élevé,comme je vous l'ai dit,qui devrait être plutôt à l'école,et à qui j'avais déjà rendu compte l'année dernière ,qu'il n'avait pas le droit de travailler avec son père.....et voilà qu'à présent les mêmes subtilités de cet indésirable réapparaissent de nouveau,sans que personne en rendent compte au Ministère de l'Intérieur.
Je fais les démarches nécessaires pour me mettre au courant de cette lettre écrite injustement à Irun à mon sujet....car je puis vous assurer,Monsieur le Maire,et je vous dis la franche et exacte vérité,que je n'ai jamais assisté à aucune réunion spéciale de communistes et que la seule société qui m'intéresse est celle de la retraite des vieux travailleurs... à la condition,comme il m'a été bien spécifié que l'on ne ferait pas de politique,et c'est pourquoi je continue à faire mes versements au Parti Radical Socialiste que vous représentez.

Formule de politesse
Signature


Lettre manuscrite
Hendaye le 1 er Aout 1938
Monsieur le Maire
Je tiens à vous prévenir que Pxxxx cherche à faire travailler son fils comme l'année dernière ,et qu'il l'envoie tout seul de la gare au Pont International avec des bagages de deux clients à la fois comme il l'a essayé samedi dernier -étant de connivence et de complicité au Pont avec H....O
C'est ignoble et bas de la part d'un Français qui s'estime et qui se croit un modèle de propriétaire à Hendaye de tendre la main à un étranger pour enlever le pain  à un de ses compatriotes et à un concitoyen,vieillard de 63 ans.
Je vous laisse le soin,Monsieur le Maire,de mettre les choses au point et de juger les actes de gens pareils en leur faisant savoir et en donnant à ce Pxxxxxx  qui est sans vergogne ....un dernier avertissement
Formule de politesse
Annotation manuscrite:Vu P son fils ne l'aide pas mais simplement le remplace car il est_ 
illisible_ et se déplace difficilement.

Lettre manuscrite
Hendaye le 18 mars 1939
Monsieur Lannepouquet
Maire de Hendaye
Cher Monsieur le Maire
J'ai l'honneur de porter à votre connaissance que le fils Cxxxxx  fait le commissionnaire ici à la gare tout comme son père,sans qu'il en soit autorisé par vous.
Auparavant,il se contentait d'aider son père, ainsi que Pxxxxxxx (qui devait travailler avec son cheval et non comme moi tout seul) tandis qu'ils sont tous les trois associés, contre moi pour me faire toutes sortes de misères.
Je n'ai jamais rien dit tant qu'il les aidait à ne monter que la c
ôte;mais à présent que la vie devient de plus en plus impossible,comment voulez vous que je tienne contre 3 énergumènes pareils? qui font tout ce qu'ils peuvent pour m'enlever mon pain...
J'ai essayé de faire  à chacun son tour ainsi que par tous les moyens possibles et imaginables ;mais j'ai dû  y renoncer devant l'attitude chaque fois plus provocante de ce Pxxxxx,qui est non seulement un expulsé d'Espagne mais un indésirable dans notre pays.
Je compte sur votre bienveillance habituelle,pour que chacun reste à sa place et surtout qu'il n'y ait pas d'abus,car il me semble qu'un français de 64 ans a le droit de travailler pour vivre en bon citoyen ,comme je l'ai toujours fait !!!
Formule de politesse
PS ,
marge gauche Le fils C non seulement me prend les clients à ma barbe et sous mon nez mais il traverse tout seul le pont et les accompagne jusqu'en Espagne Ne croyez vous qu'il y a  abus
Hendaye-Le Pont International El Puente Internacional.Collection personnelle

Archives complémentaires

Hendaye le 9 1 1937
Monsieur le Maire
Hendaye
"Je vous prie de vouloir bien m'accorder une une plaque de porteur pour la ville de Hendaye pour le service de la gare et du pont international.
Formules de politesse "


Liste de commissionnaires avec la date d'autorisation accordée par la mairie d'Hendaye :
Leizaola José  1930
Pascual Florentino 1930
Daudignon Pierre 19 01 1937
Chasseing Louis 19 01 1937
Olazabal Joseph 2 6 1937
Artola Joseph 2 6 1937
Rousseau Amédée 2 6 1937
Galin François 2 6 1937
Orthous Joseph 2 6 1937
Olzabal Henri 10 06 1937
Ezpeleta Pierre 12 07 1937
Olasso Victor 19 10 1937
Etchecoin Jean-Baptiste 22 11 1937
Marichulard François 22 11 1937
Corte Sebastien 30 12 1937
Costemale Robert 2 11 1938
Cazaux Marcel 18 7 1939
Humbert Eugène 4 9 1940
Humbert Henri 27 9 1940


Ces documents sont consultables au Pôle de Bayonne et du Pays Basque AD 64, sous la cote E Dépot Hendaye 1 L art 3

Hendaye-Ville (B.P.) Le Pont International .Collection personnelle

A voir sur le site Oroitza,cercle de recherches sur l'histoire d'Hendaye, la collection de cartes postales anciennes d'Hendaye Quartier de la gare

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire