mercredi 30 avril 2014

Quand la troupe et la police étaient réquisitionnées le premier Mai



Pôle de Bayonne et du Pays Basque.E dépôt Bayonne 7 F articles 3 et 4

  1911
"les processions religieuses et les retraites aux flambeaux militaires,où les danses basques et l'enterrement de Saint-Pansar..."
Bourse du travail de Bayonne
Bayonne,le 25 avril 1911
A Monsieur le Maire de Bayonne,
Monsieur le Maire,

J'ai l'honneur de vous informer que les ouvriers syndiqués de Bayonne ont décidé de chômer et de manifester le 1 er mai,seul jour de l'année reconnu par eux comme fête vraiment prolétarienne.
En conséquence,le Conseil d'Administration de la Bourse du Travail m'a chargé de vous demander l'autorisation de nous promener ce jour là en cortège dans la Ville  si nous le jugeons à propos au dernier moment.
Nous pouvons vous assurer que l'ordre ni la circulation sur la voie publique ne seront troublés.Nous nous contenterons de passer en chantant dans certaines rues sans y stationner.
Nous pensons que dans notre cité démocratique,où les mots de liberté,d'égalité et de fraternité sont fréquemment prononcés,où les processions religieuses et les retraites aux flambeaux militaires,où les danses basques et l'enterrement de Saint-Pansar sont des coutumes qu'aucun arrêté municipal n'est venu jusqu'à ce jour contrarier,pas plus d'ailleurs que les grands meetings électoraux sur les places publiques,nous pensons ,Monsieur le Maire,que votre sens de la liberté permettra à des ouvriers bayonnais,citoyens et électeurs de cette démocratie,de manifester à leur aise sans leur opposer ni gendarmes,ni dragons,ni fantassins,ni agents de police,prolétaires eux aussi qui dans leur for-intérieur - les plus intelligents tout au moins - ne seraient point fâchés de se mêler dans nos rangs le jour du 1 er Mai.
Encore une fois,nous vous donnons l'assurance que le plus grand calme sera observé et que nous n'installerons ni reposoirs,ni tribunes,toutes choses qui auraient pour effet de gêner la circulation..
Nous comptons sur votre bienveillance et votre esprit d'équité Monsieur le Maire,comme vous pouvez compter sur notre clairvoyance et notre fidèle attachement au respect des hommes et des choses.
Veuillez agréer nos civilités respectueuses.
Pour le Conseil d'Administration
Signé:Georges Miremont.

P-S Le Conseil d’Administration devant se réunir ce soir nous vous serions obligés de nous faire connaitre votre réponse ce soir même.

Médiathèque de Bayonne-L'éclaireur des Basses- Pyrénées-Cote J 47-Année 1911-

Médiathèque de Bayonne-L'éclaireur des Basses- Pyrénées-Cote J 47-Année 1911-Mercredi 3 mai 1911
  
Médiathèque de Bayonne-L'éclaireur des Basses- Pyrénées-Cote J 47-Année 1911-Mercredi 3 mai 1911

 
 1920


Extrait du registre des arrêtés du Maire de Bayonne
Vu l'art.97 de la loi du 5 avril 1884;
Vu les instructions ministérielles en date du 28 Avril 1920 relatives aux manifestations possibles du
1 er Mai;
Arrête:
ART.1er-Aucun cortège n'est autorisé à circuler ,en quelque nombre et sous quelque forme que ce soit,sur la rive gauche de l'Adour à partir de la tête de Pont St-Esprit,rive gauche.
ART.2 - La circulation reste libre sur le Pont St-Esprit,mais aucun stationnement n'y sera toléré entre 14 et 19 heures.
ART 3 - La manifestation organisée par l'Union des Syndicats ouvriers se déroulera sur la rive droite dans les conditions suivantes:
Organisation du cortège:Place de la Course
Itinéraire:Boulevard Alsace Lorraine,Place St-Esprit,rue Maubec,Glacis de la Citadelle,-Meeting-Dislocation.
ART.4-M.le Capitaine de Gendarmerie et M.le Commissaire Central de Police sont chargés de l’exécution du présent arrêté.
Fait à l’hôtel de Ville de Bayonne le 1 er Mai 1920.
Le Maire,
Signé:G.Castagnet


Nous,Maire de la Ville de Bayonne,en vertu de l'art.24 de l'instruction du 20 aout 1907,donnons mainlevée à M.le Général Commandant de la 36e Division,de la réquisition établie à la date de ce jour en vue d'obtenir le secours des troupes de ligne nécessaires pour assurer l’exécution des mesures de police prescrites à l'occasion de la manifestation organisée le 1 er Mai par l'Union des Syndicats.
Et pour la garantie dudit commandant,nous apposons notre signature.
Fait à l’hôtel de Ville de Bayonne le 1 er mai 1920.
Le Maire,



3 mai 1920
Mon cher Capitaine,
Votre précieux concours et celui des gendarmes placés sous votre commandement ont permis à l'Administration Municipale de faire respecter ses décisions sans que l'ordre ait été troublé ,un seul instant ,à l'occasion du 1 er Mai.
Je vous prie de recevoir ici mes très vives félicitations,et de transmettre le témoignage de ma sincère satisfaction à vos subordonnés.
Veuillez croire,Mon cher Capitaine,à l'assurance de ma considération distinguée.
Le Maire

3 mai 1920
Monsieur le Commissaire,
Par une initiative intelligente et dévouée,vous et agents avez parfaitement secondé les vues de l'administration Municipale dans la journée du 1 er Mai.
Le zèle et le tact apportés dans l'accomplissement de la mission délicate qui vous était confiée,ont permis aux manifestations prévues de se dérouler sans que l'ordre ait été,d'aucun coté un seul instant troublé.Cet heureux résultat est dû à l'attitude calme de la population qui a contribué à aider la police municipale à faire respecter les mesures d'ordre prescrites dans des conditions qui méritent des félicitations que je suis heureux de lui adresser.
Veuillez agréer,Monsieur Le Commissaire,l'expression de mes sentiments très distingués.
Le Maire,

3 mai 1920
Mon Général,
Avec un empressement et une autorité auxquels il m'est agréable de rendre un public hommage,vous avez bien voulu mettre à ma disposition les forces nécessaires pour assurer l'exécution des mesures d'ordre réclamées par l'Administration Municipale pendant la journée du 1 er Mai.
Je vous en suis profondément reconnaissant et je vous demande de bien vouloir transmettre mes très vifs remerciements aux officiers et aux hommes de troupe de la garnison pour la bienveillante fermeté dont ils ont fait preuve à l'égard de la population.
Veuillez agréer,Mon Général,l'expression de ma considération la plus distinguée.
Le Maire,

 1930

Médiathèque de Bayonne-Le Sud-Ouest Républicain -Cote J 48-Année 1930-Vendredi 25 avril 1930

Médiathèque de Bayonne-Le Sud-Ouest Républicain -Cote J 48-Année 1930-Vendredi 2mai 1930
Le Sud-Ouest Républicain du vendredi 2 mai 1930: Le premier Mai a été calme

Peu de chômeurs,de rares manifestations et aucun incident réellement sérieux

A Bayonne et dans la région
A Bayonne,Biarritz,St-Jean-de-Luz, Hendaye,Orthez,Pau,Mont-de-Marsan et Dax,ainsi que dans toutes les campagnes environnantes,le calme a été absolu,et à aucun moment l'ordre ne fut troublé.
Les travailleurs ont donné un bel exemple de leur bon sens,et ont ainsi fait la meilleure des réponses à ceux qui veulent absolument représenter la classe ouvrière comme un élément de trouble et un danger pour l'ordre social.
Au Boucau seulement,quelques faits à signaler .On s'y attendait ,d'ailleurs,car le Boucau et sa voisine Tarnos,où opèrent depuis longtemps des agitateurs étrangers,sont les seuls foyers du bolchévisme dans notre région.
A vrai dire,ce fut fort peu de chose.Une partie du personnel des Forges de l'Adour a cessé le travail,ce qui a entrainé l'extinction de deux hauts fourneaux.
Il y eut quelques altercations,mais aucune bagarre.Le service d'ordre,du reste très important,a fait preuve du plus grand calme,et cette sagesse a empêché certainement l'exaltation des esprits.
Ce matin,quelques tentatives de débauchage se sont produites,mais l'ordre n'a été aucunement troublé.Dans la plupart des établissements,le travail est normal,et rien ne semble faire prévoir que la situation puisse s'aggraver.

Pour en savoir davantage:
Au Pôle de Bayonne et du Pays Basque 39 avenue Duvergier de Hauranne 64100 Bayonne,on trouvera en dépôt Bayonne 7 F art 3 et art  4 quelques  rares documents (affiches,notes,rapports de police ....) autour de la bourse du travail de Bayonne 1911-1912-1913-1914 et deux tracts 1930 et 1931.

A la médiathèque de Bayonne, les journaux microfilmés ou en collection papier.

Les ouvrages de Danielle Tartakowsky une historienne des manifestations de rue en France et  une liste de ressources en ligne _Wikipédia