vendredi 22 juin 2018

Deux interdictions de communiquer verbalement avec des espagnols

 HENDAYE,le 21 octobre 1940

Note de la mairie

Par ordre de la "Standortkommandantur" de HENDAYE,il est formellement interdit aux habitants des communes de HENDAYE,URRUGNE et BIRIATOU,ainsi qu'aux personnes circulant sur les bords de la Bidassoa,de communiquer verbalement avec des personnes se trouvant sur la rive espagnole.
Les infractions constatées seront très sévèrement réprimées.

Le Maire
Cachet de la mairie d'Hendaye


Source:Annexe de Bayonne des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
E Dépôt Urrugne B Art 3


HENDAYE, le 21 septembre 1944

ANNEXE

CONSIGNE

Il est formellement interdit aux pécheurs d'entrer en relation avec les pécheurs étrangers (espagnols),hormis les cas graves événements de mer,mettant en jeu la sécurité d'un bâtiment ou des vies humaines.
Toute dérogation à cette règle entrainera la suspension de la pêche indépendamment des sanctions qui pourraient être prises contre les délinquants (emprisonnement etc....)
La pêche demeure interdite dans les eaux espagnoles déjà déterminées par les règlements antérieurs.
Il est ordonné aux pécheurs de rester en liaison pendant la pêche et d'effectuer en groupe l'appareillage et la rentrée au Port.


L'Adjoint Maritime GALLE TESSONNEAU
au
Commandant Militaire de la Frontière Pyrénéenne Z/A

Source: Annexe de Bayonne des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
E Dépôt Urrugne 2 D Art 57