jeudi 18 octobre 2018

Né en 1921 rue Maubec (Bayonne),présumé mort sur le front Russe

Par quel enchaînement de circonstances,un jeune homme né en 1921 rue Maubec,à quelques pas de la gare de Bayonne,s'est trouvé sur le front Russe?

 Les noms et prénoms ont été volontairement masqués par l'auteur du blog
 Gendarmerie Nationale
CEJOURD'HUI vingt-quatre juillet mil neuf cent cinquante et-un,
Dxxxx,Jean et Gxxxxx,René,
Nous soussignés gendarmes à la résidence de BAYONNE (Basses-Pyrénées),rapportons les opérations suivantes que nous avons effectués agissant en uniforme et conformément aux ordres de nos chefs:
Le vingt-et-un juillet mil-neuf-cent-cinquante-et-un à dix heures,en visite de commune à BAYONNE,agissant en vertu d'une demande d’enquête du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de la Guerre à PARIS,en date du 18 juillet 1951,à nous transmise directement,à l'effet de procéder à une enquête de régularisation d'état-civil concernant Cxxxx,E.H.L,nous avons recueilli ce qui suit:

Monsieur Cxxx,Axxx,45 ans,Notaire à BAYONNE, (...) rue Albert 1er,déclare:
"Je suis le notaire de la famille Cxxx,pendant la période des hostilités c'est Monsieur Rxxx Lxxx,clerc de notaire,demeurant à BAYONNE,(...) rue Bernado qui s'est occupé de leurs affaires en qualité de clerc à mon étude.En conséquence il connaît mieux que moi les différents membres de la famille Cxxx,et notamment E.H.L.Il peut donner certains renseignements sur lui et désigner des personnes qui l'ont connu jusqu'à l'époque où il a disparu".
Lecture faite,persiste et signe.

Monsieur Lxxx,Rxxx,42 ans,Clerc de Notaire demeurant à Bayonne (...) rue Bernadou,déclare:
"J'ai connu Exxx Cxxxx en novembre 1942 ,lorsqu'il s'est présenté à l’Étude de Maître Cxxx;pour affaire de famille.Il venait d’être libéré de son service militaire en zone libre par suite de l'occupation totale du pays.
Il est revenu à Bayonne en novembre 1942,en passant la ligne de démarcation en fraude.Il a été arrêté à Biarritz par les Allemands et incarcéré à la prison dite "Château-Neuf" à Bayonne.Il fut condamné à une peine de prison et à une forte amende pécuniaire.Dans le but de payer cette amende il avait demandé un emprunt hypothécaire.Je me suis rendu avec Maître Cxxxx à la prison pour lui faire signer cet acte.
Dix jours environ après la signature de ce papier,j'ai quitté la France avec ma femme,poursuivi par la Gestapo,en raison de notre activité dans un réseau de résistance.
Je suis arrivé à Londres en juin 1943 et j'ai été affecté à l’État-major particulier du Général de Gaulle,B.C.R.A.Pendant mon séjour dans cette ville j'ai contacté le père de M.Exxx Cxxx.
A mon retour d'Angleterre et après ma démobilisation j'ai enquêté pour renseigner M.Cxxx père,qui habite toujours Londres,sur le sort de son fils.Des renseignements obtenus notamment auprès de M.Dxxx,restaurateur à Bayonne,qui en décembre 1942 avait été arrêté lui aussi,il en résulte que pour éviter sa condamnation Cxxx s'était engagé à partir comme travailleur libre en Allemagne.A cet effet il avait touché une prime.Libéré après la signature de son engagement comme travailleur il essayé à nouveau de fuir vers l'Espagne.Arrêté une nouvelle fois par les Allemands il s'engagea dans la L.V.F.fut dirigé sur l'Allemagne et ensuite vers le front Russe.En avril 1944 il donna de ses nouvelles pour la dernière fois.
M.Cxxx père,Mlle Fxxx Cxxx sa fille résidant toujours à Londres et M.Gxxx Cxxx,engagé volontaire pour la guerre d'Indochine où il se trouve actuellement ,veulent,procéder à un arrangement de famille et liquider notamment  l'indivision existant entr'eux et M.Exxx Cxxx.Dans ce but ils ont fait procéder à des recherches tant par la Croix Rouge Française que par la Croix Rouge Internationale de Genève,pour essayer d'obtenir des renseignements sur leur fils et frère.Malgré de nombreuses recherches de ces organismes aucune trace n'a pu être retrouvé,il se trouve donc présumé mort.
Dans ces conditions les consorts Cxxx,ont demandé à Maître Cxxx notaire à Bayonne de bien vouloir obtenir un acte officiel de son décès par l'intermédiaire du Ministère des Anciens Combattants  et Victimes de la Guerre,sa disparition avec présomption de décès,survenu en période de guerre alors qu'il se trouvait dans une unité combattante,datant de plus de sept ans."
Lecture faite persiste et signe.


Le vingt-trois juillet mil neuf cent cinquante-et-un,à dix-sept heures,continuant notre enquête,avons reçu la déclaration suivante:
M.Dxxx,Axxx,68 ans,restaurateur à Bayonne Brasserie (...):
"J'ai connu le jeune Cxxx,E.H.,avant son arrestation par les Allemands.Ce jeune-homme après avoir été libéré de ses obligations militaires est revenu à Bayonne.Soupçonné d'espionnage quelques jours après son arrivée il a été arrêté par les occupants.Ces faits se passaient fin 1942.Mon fils Jacques,son camarade,a été arrêté en même temps,ils furent condamnés respectivement à trois mois et six mois de prison.A sa libération,mon fils fut désigné d'office pour le S.T.O à Stettin (Allemagne). Le jeune Cxxxxx,pour se faire libérer des trois mois de prison qu'il lui restait à faire,prit l'engagement de partir comme travailleur volontaire en Allemagne.Il demanda à faire divers achats pour son départ et les Allemands lui versèrent une prime,Cxxx dépensa cet argent en vue de son passage en Espagne,pour pourvoir par la suite rejoindre son père en Angleterre.
Il ne put mettre son projet a exécution car les Allemands l'ont repris  et c'est alors qu'il a été contraint de signer un engagement pour la L.V.F.espérant bien trouver une occasion pour se soustraire à cet engagement qu'il avait dû signer.
Il est parti sur le front Russe et moi mème ayant été expulsé quelques jours après je n'ai plus eu de ses nouvelles.
Tout laisse à présumer qu'il a été tué sur le front Russe."

Lecture faite persiste et signe.

Deux expéditions destinées:
1 ere;Au Ministère des Anciens Combattants et Victimes de la Guerre (État -Civil Militaire 1° Bureau 139 rue de Bercy à Paris:
2eme;Aux archives

Fait et clos à Bayonne le 24 juillet 1951.

Source:
Service Historique de la Défense Caen  dossier LVF  21P242069

L.V.F.:Légion des volontaires français contre le bolchevisme
S.T.O.:Service du travail obligatoire

L'acte de naissance de 1921 consultable en salle de lecture de l'annexe de Bayonne des AD 64 ne comporte aucune mention relative au décès.