jeudi 13 décembre 2018

Un coq dans un immeuble de Bayonne

Le Chef de la Garde Municipale Larrue

A Monsieur le Maire de la Ville de Bayonne


J'ai l'honneur de vous faire connaître que relativement à la plainte ci-joint je me suis rendu au château Dubrocq sis avenue du Bayle quartier des arènes ,où j'ai constaté la présence de 3 têtes de volaille dont un coq de race naine enfermées dans une volière portative placée sur une terrasse du 1 er étage.
Cette dernière se trouvant dans une dépendance de l'appartement occupé par Xxxxxxxx,j'ai interrogé une de ces dernières qui m'a déclaré que cette volaille leur avait été confiée en garde par un de leurs amis avocat dans les Landes ,dont elle n'a pas voulu nous révéler le nom et qui devait venir en prendre possession incessamment (je précise néanmoins que cette situation dure déjà depuis plus d'un mois.)
La volière est proprement tenue et ne dégage aucune émanation de nature à incommoder les habitants circonvoisins mais néanmoins,il est évident que le chant matinal et perçant de ce coq soit de nature à troubler leur repos et notamment celui du plaignant qui habite au 2 eme étage et dont les fenêtres de la chambre à coucher sont situés au-dessus de la dite volière.

J'ajoute toutefois que pour atténuer dans une certaine mesure cet inconvénient ,une des demoiselles Xxxxxx se lève depuis quelques jours à 5 heures du matin et va faire une promenade dans le quartier en apportant le coq avec elle.
Il semble qu'il y aurait lieu de faire hâter le départ de cette volaille.

Bayonne le 6 août 1948


 
Registre consultable en salle de lecture du  Pôle d'archives de Bayonne et du Pays Basque (AD 64)
E Dépôt Bayonne 17 W Art 34-7