lundi 22 avril 2019

Une famille israélite luxembourgeoise réfugiée en Béarn

A la fin novembre 1940,environ 300 juifs expulsés du Luxembourg ,refoulés du Portugal et d'Espagne,ont été confinés par les Allemands à Mousserolles,un quartier de Bayonne.
Les recherches menées aux archives départementales à Pau et Mont-de-Marsan ne permettent pas,pour l'instant,de nous renseigner sur le sort des expulsés luxembourgeois retenus à Bayonne.
En revanche,les investigations dans un petit fonds d'archives de la préfecture de Pau dédié aux étrangers,ont révélé un détail particulièrement intéressant.Ernest Mxxx ,ouvrier agricole,son épouse Palmire et leur jeune fils Claude ont été autorisés à quitter Bayonne ,et à rejoindre la branche française de la famille installée dans les environs de Pau,alors en zone non occupée.Ce couple luxembourgeois,a eu pour garants;Bader des Galeries Lafayette à Nice _s'agit-il de Théophile Bader l'un des fondateurs de cette  chaine de grands magasins?_et Salzedo rue Victor Hugo à Bayonne.La question qui se pose,est de savoir, comment se sont articulés les contacts entre 
  • un couple luxembourgeois retenu à Mousserolles,
  • les membres de la famille en Béarn,  
  • les garants à Nice et Bayonne.


Plan:
1_Lettre du 11 décembre 1940
2_Formulaire demande de prolongation de séjour en France -janvier 1941
3_Lettre du 28 avril 1941
4_Attestation de Jean Leguay
5_ Lettre du 6 avril 1942 au Préfet des Basses-Pyrénées
6_Dossiers d'étranger
7_Note dactylographiée du 20 octobre 1942
8_Note manuscrite sur un petit rectangle de papier
9_PV de la brigade de gendarmerie de Nay du 12 septembre 1943
10_Source

L'identité du couple a été volontairement masquée par l'auteur du blog

1_Lettre du 11 décembre 1940

Ministère de l'Intérieur
Direction Générale de la Sûreté Nationale
Commissariat Spécial
Préfecture PAU
- N°8.203-

Pau,le 11 décembre 1940

Le Commissaire Spécial à
Monsieur le Préfet des Basses-Pyrénées
(3e Division-2 e Bureau)

Comme suite à votre note en date du 29 novembre 1940,j'ai l'honneur de vous faire connaître que M. et Mme Mxxxx ainsi que leurs fils se trouvent actuellement à Irun (Espagne) où ils attendent de pouvoir rentrer en France.
M.Mxxx Ernest est le frère de Mme Armand Jxxx demeurant à Gelos chez qui il serait hébergé et est le beau-frère de Mme Mxxx née Bxxxx Rachel,de nationalité française réfugiée de Vitry-le-François et demeurant actuellement à Gelos à la "Soureiade".
M.Mxxx Ernest est né le 21 septembre 1903 à Luxembourg de nationalité luxembourgeoise.Il est marié à Miry Hxxx,française d'origine,mais naturalisée luxembourgeoise.Il est père d'un fils,Claude âgé de 2 ans 1/2.
Expulsé du Luxembourg par les autorités allemandes en raison de ses origines israélites,M.Mxxx est parti,il y a environ un mois,par Bayonne pour le Portugal,mais il a été refoulé par ce dernier pays en même temps que plusieurs centaines d'autres israélites et il attend actuellement à Irun hôtel Terminus,l'autorisation de rentrer en France pour se fixer chez sa sœur qui certifie qu'il a des moyens d'existence suffisants.
Avis favorable.
Le Commissaire Spécial
Chef de Secteur


2_Formulaire demande de prolongation de séjour en France

janvier 1941

Mxxxx Ernest
(...)
Date d'entrée en France novembre 1940
Date d'entrée dans le Département 24 janvier 1941
Durée de la prolongation de séjour demandée Maximum
Motifs invoqués par le pétitionnaire à l'appui de sa demande  expulsé du Luxembourg par les allemands
Quelles sont ses occupations sans
Noms et adresses de deux répondants de nationalité française 

M.BADER Galeries Lafayette à Nice 
M.SALZEDO rue V.Hugo à Bayonne

Avis favorable
Pau le 28 janvier 1941
Le Commissaire Spécial
Chef de Secteur



3_Lettre du 28 avril 1941

Ministère de l'Intérieur
Direction Générale de la Sûreté Nationale
Commissariat Spécial
Pau,le 28 avril 1941
Le Commissaire Spécial
à Monsieur le Préfet des Basses-Pyrénées
(1 ère Division-3ème Bureau)

(...)
Comme il a été dit dans le rapport du 28 janvier 1941,ces israélites luxembourgeois avaient été expulsés de leur pays par les autorités allemandes.Arrivés au Portugal avec un groupe de 200 personnes dont beaucoup étaient dépourvus de visa d'entrée dans d'autres pays,ils furent refoulés par les autorités portugaises et renvoyés d'abord en Espagne,et,ensuite,sur la France par les autorités espagnoles.La sœur de l’intéressé avait fait une demande d'hébergement pensant que son frère se trouvait toujours à Irun,alors qu'il se trouvait à Bayonne.De Bayonne,lui et sa femme,sont venus à Gelos le 24 janvier 1941 avec un "laisser-passer" des autorités allemandes.
Mr Mxxxx est marié avec une française ,née Hxxx Palmyre le 15 mars 1903 à Hattstatt (Haut-Rhin) et est père d'un enfant de 2 ans 1/2.Sa sœur,chez qui il est hébergé actuellement,est marié à un français prisonnier en Allemagne.
Étant donné que l’intéressé vit chez sa sœur Française,que sa femme est d'origine française et qu'il a les moyens d'existence suffisants,il pourrait être autorisé à résider à Gelos,en attendant son départ à l’Étranger,en vue duquel il entreprend des démarches.

Le Commissaire Spécial
Chef de Service

4_Attestation de Jean Leguay*

Le Secrétaire Général de la Marne
Chalons,le 23 mai 1941
ATTESTATION

Je certifie qu'au début de septembre 1939 alors que j'exerçais les fonctions de Sous-Préfet de Vitry-le-François,M.Marcel Mxxx demeurant à Vitry-le-François s'est spontanément mis à ma disposition pour l'organisation du ravitaillement et du triage en gare de Vitry-le-François,des convois de réfugiés Alsaciens et Lorrains frontaliers,évacués sur ordre des autorités militaires françaises.M.Mxxx m'a apporté un concours précieux dans cette circonstance et a fait  preuve d'un complet dévouement ,restant à son poste pendant trois jours et trois nuits consécutifs,sans prendre aucun repos.
La présente attestation lui est délivrée pour reconnaître des services dont j'ai eu l'occasion d'apprécier personnellement la valeur et dont il m'est agréable de pouvoir témoigner.

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL de la MARNE
Jean LEGUAY

* Complément du blog Retours vers les Basses-Pyrénées
Jean Leguay,adjoint de  René Bousquet , coorganisateur de la rafle du Vél’ d’Hiv’, les 16 et 17 juillet 1942, est mort des suites d'un cancer le 2 juillet 1989, à Paris, alors qu’il était, depuis 1979, le premier Français inculpé de crimes contre l’humanité.


5_Lettre du 6 avril 1942 au Préfet des Basses-Pyrénées

Gelos,le 6 avril 1942

Monsieur le Préfet,
Je soussigné,Mxxx Ernest,né le 21 septembre 1903 à Luxembourg,actuellement domicilié à Gelos,ai l'honneur de vous exposer ce qui suit:
J'ai été invité à quitter Gelos avec ma famille,étant donné que je rentre dans la catégorie des étrangers entrés en France après 1936.En réalité,si j'ai fait cette déclaration,c'est par acquis de conscience,et par excès de scrupule,car je suis entré en France en 1922 avec un visa d'entrée régulier ,et j'y suis resté jusqu'en 1927.Je m'étais installé à Longwy (Meurthe-et-Moselle) et à Romilly-sur-Seine (Aube) en qualité d'employé de commerce.J'étais à cette époque titulaire de la carte professionnelle française et de la carte d'identité d'étranger.Je possède encore ces deux cartes qui peuvent faire preuve de mes assertions.Je ne suis donc pas entré pour la première fois en France en 1936,mais simplement rentré à nouveau.
D'autre part,ma femme,Mxxx Palmyre,née Hxxx,est française d'origine,puisque née à Hattstat près Colmar (Haut-Rhin) et n'est devenue luxembourgeoise que par le mariage et du fait que nous avions fixé notre premier domicile conjugal à Luxembourg.
De plus,à Gelos,habite mon frère,de nationalité française qui est engagé volontaire de la guerre 1939-1940,et sinistré de Vitry-le-François,où il était domicilié avant la guerre.
Permettez-moi enfin de vous dire que mes deux beaux-frères ont été tous les deux combattants dans cette guerre,et que l'un deux est encore prisonnier en Allemagne.
Je vous signale aussi que les parents de ma femme sont expulsés d'Alsace,que nous-mêmes,en tant que réfugiés n'avons jusqu'à ce jour jamais été allocataires et ne le serons jamais,nos moyens d'existence étant suffisants pour vivre moyennement durant quelques temps.
Enfin,je voudrais porter à votre connaissance que par une décision récente du Secrétariat d’État à Washington,le Gouvernement américain déclare "protégés américains" les citoyens luxembourgeois.J'attends d'un courrier à l'autre la pièce que le consulat américain doit nous délivrer,établissant cette qualité de "Protégé Américain". D’ailleurs,aidé par notre Gouvernement,j'ai fait toutes les démarches utiles en vue d'émigrer aux États-Unis.
Étant donné tous ces faits,mon séjour en France de 1922 à 1927,mes attaches françaises,(ma femme,mon frère,deux beaux-frères français)et,enfin,notre nouvelle qualité de "protégés américains",j'ose espérer,Monsieur le Préfet,que vous voudrez bien nous permettre de continuer à résider à Gelos,où nous sommes depuis quinze mois,et où nous jouissons de l'estime générale.
Dans l'espoir que ma demande trouvera auprès de vous un accueil favorable,je vous prie d'agréer,Monsieur le Préfet,l'expression de ma considération distinguée.



6_Dossiers d'étranger 

Extraits des dossiers individuels
 
Département Basses-Pyrénées
JUIF _en lettres rouges_
Dossier d'étranger
Date de réception à la préfecture :1.9.1942
Mxxxx Ernest né le 21 septembre 1903 Luxembourg ouvrier agricole
Renseignements confidentiels
Conduite parfaite
Moralité excellente
Attitude au point de vue national Correcte
Renseignements divers:Mr Mxxx est un réfugié d'une parfaite honorabilité très estimée de la population

Avis personnel du Maire (ou du Commissaire de Police) sur la suite à la présente demande.Avis favorable.
Mairie de Beuste le 30 aout 1942

Notice de renseignements
Date d'entrée en France 20 novembre 1940_mention manuscrite exact
Par quel point ? Hendaye (B.P.)
Libellé intégral du visa consulaire français apposé sur le passeport  (Pour les étrangers astreints à cette formalité) Hendaye (entrée) 20 nov 1940
(...)

demande déposée le 21 mai 1941
Mxxx née Hxxx Palmire nationalité luxembourgeoise

(...)
Notice de RENSEIGNEMENTS
Date d'entrée en France 20 novembre 1940 _exact_
Par quel point?Hendaye (B.P.)
Libellé intégral du visa consulaire français apposé sur le passeport Hendaye (entrée) 19 nov 1940


7_Note dactylographiée du 20 octobre 1942

1ère Division
3ème Bureau

Pau,le 20 octobre 1942.
Les époux Mxxx Ernest,de nationalité luxembourgeoise,de confession israélite,arrivés en France le 7 novembre 1940*,résidant dans les Basses-Pyrénées depuis janvier 1941.
Mxxx Ernest qui a séjourné à Gelos jusqu'au 14 avril 1942 n'exerçait jusqu'alors aucune profession
Il produit un certificat d'engagement au titre d'ouvrier agricole délivré par M.Barbé,propriétaire à Beuste,visé favorablement par les Services de la main-d’œuvre le 17 août;avant son arrivée en France il était représentant de commerce
D'après ses déclarations,sa femme Hxxx,Palmire,née le 15 mars 1903,à Hattstatt (Luxembourg),serait d'origine française.
_Mention manuscrite_
Accorder le maintien à Beuste de M.Mxxx à la condition expresse qu'il y travaille et très régulièrement.Il faudra que la gendarmerie s'en assure:l'occasion _illisible_20X42


*Complément du blog Retours vers les Basses-Pyrénées:le 7 novembre 1940 est la date d'entrée du convoi dans le Nord-Est de la France,se dirigeant vers le Portugal.

8_Note manuscrite sur un petit rectangle de papier 

Figure sur la liste des israélites recherchés pour l'org.Todt (inst.du 9.9.43) non trouvé à son domicile

9_ PV de la brigade de gendarmerie de Nay 

du 12 septembre 1943

Gendarmerie Nationale
17e Légion
Compagnie des Bas-Pyrénées
Section de Pau
Brigade de Nay
Procès-Verbal constatant Renseignements sur les recherches infructueuses de l'israélite Mxxx Ernest,demeurant à Beuste (B.P.)

Cejourd'hui douze septembre mil neuf cent quarante trois (...)

gendarmes à pied à la résidence de Nay  département des Basses-Pyrénées revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs en visites de communes et procédant à la recherche de l'israélite
Mxxxx,Ernest,qui n'a pas été découvert à son domicile à Beuste,le 9 courant et qui figure sur la liste annexée à la note de service n°85/4 Compagnie,transmission Section N°58/3-S,du 8 courant,qui devait être arrêté et conduit au Lycée à Pau,pour être mis à la disposition de l'organisation TODT,avons recueilli ce qui suit:
Madame Mxxx,née Hxxx,Palmire ,40 ans,sans profession,demeurant à Beuste (B.P.),fille de Charles et Axxx,Sophie,née le 15 mars 1903 Hattstat,(Haut-Rhin) déclare:
"Mon marie Mayer Ernest,que vous recherchez,a quitté son domicile le 8 courant vers 21 heure.Quand il est parti il ne m'a pas dit où il allait.Il n'a rien emporté comme bagages.Il avait sur lui ses pièces d'identité et sa carte d'alimentation.
Actuellement je n'ai pas de ses nouvelles et j'ignore totalement son adresse."
Lecture faite,persiste et signe.

Mr Lxxx,Pierre,62 ans propriétaire à Beuste,nous déclare:
"Je connais parfaitement Mr Mayer,qui habite la maison Campagnole de la localité.Depuis le 8 courant je n'ai pas vu cet homme,et j'ignore où il a pu se rendre.Je ne vois personne dans le village qui peut lui donner asile.
Je ne puis vous donner aucun renseignement susceptible d'orienter  vos recherches."
Lecture faite,persiste et signe.

Mr Rxxx,Jean,61 ans;Maire de la commune de Beuste,nous a déclaré.
"J'ai appris que l'israélite Mxxx,qui habite la localité,avait quitté son domicile le 8 courant.J'ignore où il a pu se rendre où se cacher .Je ne connais pas d'habitant à Beuste qui pourrait lui donner asile.Je ne puis vous donner aucun renseignement pour orienter vos recherches."
Lecture faite,persiste et signe.

Plusieurs personnes notables de la commune entendues verbalement ,n'ont pu nous donner aucun renseignement susceptible de nous faire découvrir le refuge de cet israélite.

ÉTAT CIVIL DU RECHERCHE:Mxxx,Ernest,39 ans,ouvrier agricole,demeurant à Beuste (B.P.),né le 21 septembre 1903 à Luxembourg,fils de Mxxx et de Lxxx.

SIGNALEMENT:taille 1365,cheveux et sourcils châtain,foncé,légèrement chauve,yeux gris,nez rectiligne,visage rond,teint mat,corpulence forte.

VÊTU:complet gris,chaussé de souliers ,bas marrons,coiffé d'un béret basque.

Deux expéditions destinées:1ère à Monsieur le Préfet des Basses-Pyrénées à Pau;2ème aux archives.

10_Source

Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Salle de lecture de Pau
Cité administrative
Boulevard Tourasse
64000 Pau

90 W Art.41 Préfecture:Service des étrangers.
Les dossiers des époux Mxxx contiennent des photographies d'identité.

L'attention des chercheurs est appelée sur le risque, bien que minime mais réel,que la libre communication de ces documents, est susceptible d’être interrompue, sans préavis et pour une durée indéterminée ,si l'ascenseur indispensable au magasinier tombait en panne.

Autres articles du blog

300 juifs luxembourgeois en mains allemandes confinés à Mousserolles quartier de Bayonne

Demande de renseignements sur le "camp" de Mousserolles en 1940-1941

A propos du "camp de Mousserolles"Bayonne 1940-1941