lundi 17 juin 2019

19 mars 1933 manifestation de contribuables à Pau

Un mécontentement alimenté par une fiscalité pesante.
Des manifestations dans plusieurs villes dont Pau.
Une circulaire du ministre de l'Intérieur où tout est dit bien avant les mouvements des gilets jaunes. 

                                                          

Recto d'un tract
Fédération Départementale des Contribuables des Basses-Pyrénées
4,rue Henri IV à Pau
Sans distinction de profession,d'opinions politiques,de religions

VENEZ EN MASSE !!
A PAU 1,rue Lapouble
Le Dimanche 19 mars à 14h30
GRAND MEETING

CONTRE l'augmentation de nos charges;
                 les abus,les gaspillages et les désordres administratifs,la mise au pillage du budget dont vous faites les frais;
                 la dictature des politiciens et du fisc dont vous êtes les victimes;

POUR l’arrêt des dépenses;
            l’assainissement financier;
            la suppression des privilèges;
            la lutte contre le chômage et ses conséquences;
            la diminution des impôts entraînant la baisse du coût de la vie
            la justice et l'égalité fiscale,
Assez d'impôts,taxes et décimes des dégrèvements,

Tous à PAU le 19 mars à 14h30
Les discours seront diffusés,un film sera pris


Verso du tract
Consommateurs
NOTEZ CECI:
CE QUE LA MÉNAGÈRE DONNE POUR L'IMPÔT EN FAISANT SON MARCHÉ  

Liste des articles                     Prix d'achat  Prix d'impôt
Un litre de vin rouge                                                 1 80                            0 22
Un kilog.de sucre                                                      3 80                            1 05
Un paquet de poivre                                                  3 50                            0 78
Un litre de rhum                                                        23 "                            11 43
Une boite de cacao                                                      8 "                              2 20
Un paquet de thé                                                         4 "                              1 8
Du sel                                                                          1 40                           0 63
Un litre de vinaigre                                                     1 75                            0 35
Du café                                                                        4  "                            1 60
Une tablette de chocolat                                              3 25                            0 85
Un paquet d chicorée                                                  1 50                             0 40

                                                                                 ______                       _______

                                                                                    56"                             20  79


C'est excessif !
Ce n'est pas tout et de bien loin.Car,dans cette circonstance,il n'a été tenu compte pour le calcul de l'impôt que du fait brutal de répercussion des impositions dites indirectes:Droits de douane et de consommation,taxes diverses,etc...

MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

DIRECTION DE LA SÛRETÉ GÉNÉRALE


PAU,le 15 mars 1933

Le Commissaire Spécial DUCOS
à Monsieur le Préfet des Basses-Pyrénées (Cabinet)

Objet:A/S manifestations projetées de la Fédération des contribuables

Suite à mon rapport N°304,d'hier,14 mars 1933,concernant la manifestation de contribuables à Pau,le dimanche 19 mars courant;
J'ai l'honneur de vous faire connaître que j'ai appris que des délégations des LANDES,des HAUTES et BASSES-PYRÉNÉES seraient représentées au meeting de dimanche,qui est organisé par M.PASCAUD,président du syndicat des contribuables,garagiste,1,rue Lapouble.
Chaque délégation portera une pancarte indiquant le non de la ville représentée.
Un délégué de Paris et 2 avocats du dehors y prendraient la parole.
Les garagistes de la région se seraient engagés à transporter les voyageurs à prix excessivement réduit et percevraient une indemnité ,prise sur les fonds de la fédération nationale des contribuables.
Les présidents des diverses associations sont convoqués pour vendredi prochain,dans la soirée,au garage PASCAUD,en réunion privée,dans le but de rédiger l'ordre du jour qui doit vous etre présenté à l'issue de la manifestation.
M.PASCAUD aurait dit que si la manifestation était interdite,elle se ferait néanmoins dans les cars,ce qui occasionnerait un embouteillage de la cité.D'autre part,150"volontaires" se seraient déjà fait inscrire pour maintenir l'ordre au cas où il y aurait une contre manifestation.Ces volontaires seraient pourvus chacun d'une canne,à l'exclusion de toute arme.
Des affiches sont arrivées chez M.PASCAUD et seront placardées incessamment.

Le commissaire spécial

MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR

DIRECTION DE LA SÛRETÉ GÉNÉRALE

CABINET DU DIRECTEUR


Paris,le 10 février 1933

Le Ministre de l'Intérieur
(Direction de la Sûreté Générale)
à MESSIEURS LES PRÉFETS


Le nombre et l'importance des manifestations que la crise actuelle a déjà provoquée dans plusieurs départements doivent engager les autorités ,chargées de maintenir l'ordre public,à exercer une surveillance de plus en plus attentive sur leur origine,leur développement et leur but.

Le mécontentement qu'entraîne toute atteinte aux situations acquises,l'inquiétude que tout projet de réforme budgétaire fait naître dans les milieux intéressés,prennent trop volontiers,au cours ou à l'issue de réunions tumultueuses,la forme de protestations et de menaces violentes.

Des Comités,des Ligues,des Fédérations s'improvisent pour la défense d'intérêts professionnels  ou corporatifs,sans toujours remarquer dans leurs rangs ou à leur tête,les éléments de trouble qui s'y introduisent et qui,appartenant à des groupements politiques,cherchent à détourner vers une agitation désordonnée un mouvement issu d'intentions toutes différentes.

Il importe,Monsieur le Préfet,aussitôt que l'occasion vous en sera donnée,que vous employiez sans délai et sans répit,à mettre fin dans votre département à de pareilles tentatives.

Vous voudrez bien user de votre autorité sur ceux qui sont les organes et les interprètes qualifiés de l'opinion publique pour détruire ou,tout au moins,atténuer les mauvais effets de la campagne en ce moment contre les délibérations du Parlement et les actes du Gouvernement.

Vous vous attacherez,dans toute la mesure et dans toutes les circonstances où vous le pourrez,à renseigner la population de votre département  sur la tache difficile des Pouvoirs Publics,sur l'aide utile qu'une opinion confiante peut leur donner,sur les dangers résultant d'une agitation qui aggraverait le mal qu'elle prétend guérir.

Votre effort pour ramener la paix dans les esprits sera inopérant,s'il ne s'accompagne de votre ferme volonté de maintenir,suivant l'expression de M.le Président du Conseil "la rue toujours libre". Responsable avec les Maires de l'ordre public,soucieux comme eux de le faire respecter,vous n'accepterez ,comme vous l'avez fait jusqu'ici,de sacrifier à aucune autre considération cette nécessité.

En ce qui vous concerne plus particulièrement,vous refuserez,désormais,et tous vos subordonnés avec vous,le dépôt de toute motion ou de tout ordre du jour conçu en termes violents et parfois injurieux pour le Gouvernement  et pour le Parlement.

Je compte,Monsieur le Préfet,sur votre activité et sur votre vigilance pour mener à bien,avec tous vos collaborateurs,la tâche qui vous a été confiée et dont le succès contribuera,pour une large part,à raffermir le moral de notre Pays.

Vous voudrez bien m'accuser réception de cette Circulaire et me tenir au courant des détails de son exécution.

Le Ministre de l'Intérieur
C.CHAUTEMPS


Source:AD 64 Pau
1M art.56 Administration Générale du département