samedi 27 juillet 2019

Hiver 1939-1940:Personnes désirant se rendre aux sports d'hiver ou sur les plages de la Méditerranée

Hiver 1939-1940

Personnes désirant se rendre aux sports d'hiver ou sur les plages de la Méditerranée                                                                


Pau,le 4 janvier 1940
Le Préfet des Basses-Pyrénées
à Messieurs les Maires et Commissaires de Police du Département

J'ai l'honneur de vous donner,ci-après,extrait d'une circulaire n°2032 R.C.du Bureau Central Militaire de la Circulation en date du 16 décembre 1939.
Le Préfet,
A.CHIAPPE



Paris,le 16 décembre 1939
Le Président du Conseil,Ministre de la Défense Nationale et de la Guerre,
à Messieurs les Préfets  de France,
Les Généraux Commandant les Régions,
Les Commandants de Gendarmerie,
Les Colonels de Gendarmerie,

J'ai l'honneur de vous rappeler l’intérêt qui s'attache,pour la reprise de la vie économique du pays à donner toutes les facilités nécessaires aux particuliers qui désirent se rendre soit dans les stations de sports d'hiver,soit sur la Cote d'Azur ou sur la Cote Basque.
Il y a donc lieu de considérer comme un motif de déplacement suffisant les demandes qui vous seraient présenter dans ce but,par les personnes désireuses soit d'aller faire des sports d'hiver dans les stations des Alpes,dans les stations des Pyrénées ou dans celles du Massif Central,soit d'effectuer un séjour sur les plages de la Méditerranée,de la Côte Basque ou de la Côte d'Argent.
Toutes les plages de la Côte d'Argent,de la Côte Basque et de la Méditerranée et les stations d'hiver des Pyrénées et du Massif Central se trouvent dans la zone de l'intérieur de même que la plupart des stations de sport d'hiver de la région des Alpes.Seules quelques stations de sports d'hiver des Alpes sont situés à l'intérieur de la zone de couverture.
Du point de vue de la circulation ,il est rappelé que:
les Français circulent librement dans la zone de l'intérieur à charge par eux de faire la preuve de leur identité.Par contre,un sauf conduit leur est nécessaire pour circuler dans la zone de couverture.
les étrangers sont toujours obligés d être titulaires d'un sauf conduit tant dans la zone de l'intérieur que dans la zone de couverture.
Il est bien spécifié que les français et les étrangers même munis de sauf-conduit devront se conformer aux itinéraires fixés et aux ordres donnés sur place par l'autorité militaire,des restrictions locales motivées par la proximité de la frontière pouvant être apportées à la circulation par le Commandant des Secteurs d'après les instructions des Généraux Commandants des Régions.
Comme il est extrêmement désirable de délivrer aux intéressés dans un délai très court les sauf-conduit qui leur seraient éventuellement nécessaires,il y a lieu d'utiliser de préférence les sauf-conduits modèle 8 ter établis par les maires ou les commissaires de police et visés par les officiers ,commandant les sections de gendarmerie  ou au besoin par délégation de leur part par les chefs de brigade,même s'il s'agit d'un séjour un peu prolongé.
Cependant,la délivrance d'un sauf conduit de cette nature devra être suivie de l’enquête habituelle comme s'il s'agissait de la délivrance d'une carte de circulation temporaire et dans le cas où l'enquête serait défavorable,il y aurait lieu d'aviser les autorités du lieu de destination.

Pour le Président du Conseil,
Ministre de la Défense Nationale et de la Guerre,
Pour la Ministre de l'Intérieur,
Par délégation:
Le Général Chef du B.C.M.C.,

JOUART

Source: 
Actes administratifs de la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques 
Bibliothèque des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Annexe de Bayonne (Pas de prêt,lecture sur place) BIB BAB 1 Art 1940