jeudi 11 juillet 2019

Juillet 1939:le Préfet des Basses-Pyrénées s'oppose à une demande d'ouverture d'une maison de tolérance sur la commune de Gurs

Le camp d'internement installé sur la commune de Gurs a été aménagé au printemps 1939.Des militaires français sont alors chargés de surveiller les milliers de réfugiés espagnols et de volontaires des Brigades internationales.D'où l'idée d'une habitante de Tarbes  (Hautes-Pyrénées) de solliciter  l'autorisation d'ouvrir sur la commune de Gurs une maison de tolérance...


Pau,le 10 juillet 1939

Le Préfet des B-P
à Monsieur le Maire de GURS
(S/C Sous-Préfet Oloron )

A la date du 21 juin dernier,vous avez bien voulu me transmettre,avec avis favorable ,une demande formulée le 19 du même mois par SXXX Rosa,épouse divorcée LXXXX,demeurant à Tarbes,rue des Jardins,en vue d’être autorisée à ouvrir,dans votre commune,une maison de tolérance.
Votre avis était basé sur "l'importance de la troupe" de surveillance en stationnement à Gurs pour la garde du camp de miliciens.
J'ai l'honneur de vous faire connaître,tout d'abord,que l'autorité militaire commandant le camp estime que la création d'un tel établissement n'est nullement indispensable au maintien du bon ordre et de la tranquillité des troupes.
En outre,et j'insiste tout particulièrement sur ce point,l'ouverture de nouvelles maisons de tolérance est formellement interdite par la Circulaire de M.le Ministre de la Santé Publique en date du 23 décembre 1936.
Je vous prie donc de vouloir bien informer la pétitionnaire que vous ne pouvez pas lui accorder l'autorisation qu'elle demande et ce,conformément à la lettre et à l'esprit de la circulaire susvisé.
Pour le cas où vous ne croiriez pas devoir suivre cet avis et aussi pour celui où vous auriez déjà donné officiellement votre autorisation,je vous informe que je suis décidé à m'opposer à l'installation envisagée en faisant usage du droit conféré aux Préfets par l'article 99 de la loi du 6 avril 1884.
D'ailleurs,afin de ne pas laisser plus longtemps Mme SXXXX dans la conviction (basée sur votre consentement,officieux ou non )que sa demande sera agréée,j'avise cette personne,par courrier de ce jour,de l'interdiction générale et absolue,opposée à l'ouverture de toute nouvelle maison de tolérance.
Ci-joint les pièces produites par la requérante à l'appui de sa demande.

Le Préfet......



TR.le 12 juillet 1939


Source:
AD 64 Pau 3 Z art.80 Sous Préfecture d'Oloron

Pour en savoir davantage sur le camp de Gurs




Le dossier pédagogique en téléchargement sur le site internet des AD 64 

Sur le site internet Criminocorpus ,Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines,un article incontournable de l'historien Jacky Tronel sur des ressources relatives à l'histoire de ce camp