lundi 9 septembre 2019

Evacuation de fonds de la Banque de France depuis des ports bretons vers Bayonne ,Oloron-Sainte-Marie,Auch

Les maigres archives de la succursale d'Oloron-Sainte-Marie de la Banque de France,déposées à Pau aux AD64,apportent quelques renseignements sur l'évacuation des espèces et des valeurs en juin 1940.


BANQUE DE FRANCE
CAISSE GÉNÉRALE

Paris le 17 juin 1941

NOTE pour OLORON-Ste-MARIE

La succursale de Bayonne nous informe qu'elle vous a transmis le 26 juin 1940:
                    112 sacs de billets venant de BREST,
                        6 sacoches d'espèces
                        1 colis de valeurs
qui avaient été évacués sur le chalutier"Hardi-les-Gars" et débarqués à Bayonne.
Nous vous serions obligés,en nous confirmant que vous avez bien reçu ces valeurs,de nous en indiquer la contre-valeur et si ce n'est fait de les prendre en charge.Vous voudrez bien également nous en détailler la décomposition.
Le Directeur

Banque de France OLORON Ste  MARIE le 23 juin 1941

Note pour la CAISSE GÉNÉRALE PARIS

En réponse à votre note du 17 juin,nous avons l'honneur de vous informer que la succursale de Bayonne nous a bien transmis les 23 et 24 juin 1940:
1°) 1 sac de billets anglais,américains et suisses;


2°)48 sacoches dont 40 de Livres anglaises en argent,
49 sacs de billets belges
1 sac du Service Bancaire étranger;(convoi de M.des Longchamps - Office des Changes)
 

3°) 6 sacoches espèces,
1 sac valeurs (Colis de Concarneau par le bateau "Hardi-les-Gars")
 

4°) 575 sacs de billets provenant :
a) de M.CLEMENT, Directeur de Strasbourg 96 sacs,
de M.CLEMENT, Directeur de Strasbourg 259 sacs;
b) probablement de Quimper par Concarneau par le bateau "Miss Marguerite" 108 sacs
c) de Brest par Concarneau par le bateau "Hardi-les-Gars" 112 sacs
 

Le tout a été transporté par ses soins à la succursale d'AUCH le 5 juillet 1940 par camions conformément aux instructions du Secrétariat Général.
Nous ne pouvons vous indiquer la contre-valeur par provenance du contenu des sacs de billets,nous ne sommes pas en possession que de prises en charges qui ne donnent pas ces renseignements,mais les bordereaux d'envoi soit des comptoirs expéditeurs ou de transit ont été remis à AUCH;en outre cette dernière succursale a été mise en possession de la liste des numéros des alphabets établis à Oloron.
Nous vous donnons ci-dessous la décomposition des 575 sacs:
1 sac de 15 paquets de 1.000 frs                                                         15.000Mfrs
79 sacs de 25 paquets de 1000 frs                                                 1.975.000 Mfrs
16 sacs de 25 paquets de 500 frs                                                      200.000 Mfrs
429 sacs de 50 paquets de 100 frs  (dont 236 sacs type "Sully")  2 145.000 Mfrs
50 sacs de 50 paquets de 50 francs                                                   125.000 Mfrs
                                                                                             Total 4.460.000 Mfrs
Le Chef de Bureau

Oloron-Sainte-Marie le 7 juillet 1940


Note pour le SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
Conformément à vos instructions par téléphone du 4 juillet,nous avons l'honneur de vous confirmer que nous avons transporté à la Succursale d'AUCH le 5 juillet courant les colis suivants reçus de Bayonne les 23 et 24 juin:
575 sacs de billets (Réserve de M.le Gouverneur
(...)
Ce transport a été effectué les 5 et 6 juillet sous la conduite de M.DEMARQUAY*,Chef du Bureau d'Oloron à l'aide de 5 camions alors disponibles au Comptoir.
Nous devons toutefois vous signaler que le conducteur BARBARO ESTAQUIE *,sujet espagnol,qui a assuré l'évacuation de la Succursale d'AUXERRE,repliée à Oloron,a été l'auteur d'un accident ,qui parait etre sans gravité ,à la sortie de TARBES,vers 17 heures et demie;alors qu'il croisait de nombreux cyclistes,l'un de ceux-ci,sourd et âgé,en mettant pied à terre,aurait été blessé légèrement à la main par une poignée de la portière du camion et serait tombé la tête sur un pavé;il s'agit d'un sieur TOUJAS,9 rue du cimetière de la Cède à TARBES,Nous n'avons eu connaissance de ce fait à notre arrivée à AUCH vers 22 heures;nous nous trouvions alors dans un garage de la ville pour faire réparer les freins d'un autre camion,nous avions laissé le convoi poursuivre sa route vers AUCH en compagnie de CIALVADINI et de LECORNU,sapeurs de la BANQUE CENTRALE.A la suite de l'accident,la foule s'était amassée et menaçait de faire un mauvais parti au chauffeur qui présentait ses pièces d'identité aux gendarmes.Survenant opportunément ,CIALVADINI se fit connaitre de ceux-ci et attira leur attention sur l'importance du chargement qu'il convoyait;grâce à son calme et à sa présence d'esprit,il réussit à faire libérer rapidement le chauffeur,remit une somme de 50 frs pour faire transporter le blessé à l’hôpital et le camion put continuer sa route.
Le lendemain à notre passage à TARBES,nous nous sommes rendu à la Gendarmerie pour nous procurer des renseignements sur les suites possibles de l'accident.Il nous a été indiqué que l'état de santé de la victime ne semblait pas présenter un caractère de gravité,mais qu'il y avait lieu de faire quelque réserve en raison de son age;aucune plainte n'avait été encore déposée.
Le Chef de Bureau


Compléments du blog :
DEMARQUAY* Pierre né le 27 septembre 1888 à Flers (Somme)
BARBARO ESTAQUIE * Chauffeur aux Docks de l'Union Française à TROYES,conduisant en qualité de requis


Source:
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Site de Pau
1 ETP 2 Article 17 Banque de France Succursale d'Oloron-Sainte-Marie




Banque de France

Allocations de recherche

Règlement des allocations de recherche -fichier pdf à télécharger

Source:la lettre du Centre Georges Chevrier (Bourgogne)- n° 77 - septembre 2019