mardi 5 mars 2019

Les "emmerdes" aux Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques,suite...

Les "emmerdes" aux Archives départementales des 

Pyrénées-Atlantiques,suite....

Un téléphone hors service à Bayonne

Mise à jour au mardi 12/03/2019 :le téléphone est réparé
 
"Accueil téléphonique



Pôle d'archives de Bayonne et du Pays basque

Perturbations


Le Pôle d'archives de Bayonne et du Pays basque est actuellement injoignable par téléphone, la ligne numéro 05.59.03.93.93 étant hors service.

Nous vous remercions d'utiliser notre adresse mail ou notre adresse postale et de nous adresser toutes vos demandes par écrit jusqu'à rétablissement du service.

Envoyer un courriel:arch-bay@le64.fr

Adresse postale :39 avenue Duvergier de Hauranne 64100 Bayonne."

Perturbation des communications en salle de lecture à Pau 

Mise à jour 05/03/2019 

Consultation




Pau

La panne de l'ascenseur sur le site de Pau étant résolu, les communications de documents ont repris normalement sur le site de Pau.

La situation s'aggrave en salle de lecture à Pau en raison d'un ascenseur récalcitrant et d'une lassitude qui en découle pour le personnel.En effet,la communication des documents sur le site de Pau  est ralentie voir refusée .Tout dépend de l'étage où sont rangées les archives,et de la bonne ou mauvaise volonté du magasinier...
Avant de vous déplacer sur le site de Pau des AD 64, il est vivement recommandé de téléphoner préalablement (pour l'instant le téléphone fonctionne)
Tél. : 05 59 84 97 60
ou d'adresser un courriel:archives@le64.fr

"Consultation




Pau

Perturbation des communications


En raison de problèmes techniques sur l'ascenseur, dus à une incapacité de l'entreprise qui a achevé fin novembre 2018 la rénovation de l'unique ascenseur, de stabiliser le fonctionnement de celui-ci, les communications de documents sont perturbées et ralenties sur le site de Pau à partir du 25 février, pour une durée indéterminée.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce dérangement et nous vous remercions d'avance pour votre compréhension."
Source:Archives le 64 -Actualités