16 juillet 2020

Livre les Indésirables : un travail monumental de recensement des lieux d'internement en France et dans ses colonies des civils Français et Etrangers entre 1939 et 1946

Guy Marchot avec la collaboration de son épouse Christine,d'Henri Neimark,Lionel Barriquand et Laurent Bonnefoy ont mené un travail monumental d'archives.En effet,ils se sont efforcés d'inventorier  les lieux d'internement en France et dans ses colonies, des civils français et étrangers, entre 1939 et 1946.Les auteurs qui se sont déplacés vers 90 salles de recherche d'archives départementales et une dizaine d'établissements nationaux et internationaux ont dénombré 1700 "camps". Par camps,il faut comprendre une extraordinaire diversité des lieux et des constructions :entrepôt ,ferme,château, garage, stade, caserne,villa ,prison,camp....
La restitution des recherches nécessite l'édition de deux épais volumes.Le premier tome qui est sorti des presses en avril 2020,est un pavé de 624 pages format A4.Le deuxième tome,est pour l'heure,en gestation.
Les indésirables,est un outil indispensable aux bibliothèques ,centres de documentation, chercheurs,étudiants,journalistes,associations mémorielles et passionnés d'histoire.


Prix de vente en librairie :29,50€_Par correspondance,ajouter 5€ en frais de port


Quatrième de couverture
1700 camps d'internement pour 650 000 civils en France et dans les Colonies pendant la Seconde Guerre mondiale et un florilège d'appellations pour les qualifier : camps de rassemblement, centres d'hébergement, camps de concentration, camps de transit...
Allemands, Autrichiens, Tchécoslovaques, Italiens, Espagnols, Belges, Hollandais, Britanniques, Américains, Polonais, Russes... et même des Français.Tous furent concernés. Juifs, Communistes, Nomades... ont fait également l'objet de discriminations sous L’État Français.

Quelle menace représentaient ces Étrangers et qui étaient ces Français que les Préfets internaient administrativement ? Ils étaient ni des soldats ni des prisonniers de guerre mais des civils !

Réfugiés pour la plupart, ils fuyaient leur pays, croyant trouver un refuge en France, nation des Droits de l'Homme.Sans distinction d'âge ni de sexe, ils furent internés dans des camps, lieux souvent improvisés. Soumis à la malnutrition et dans des conditions d'hygiène déplorables, certains y trouvèrent la mort. Privés de liberté, livrés à l'arbitraire, sans recours, de simples suspects ils sont devenus INDÉSIRABLES .Victimes de lois scélérates, au mépris de toute humanité, à la merci des Préfets ou de l'occupant nazi, certains furent livrés à la déportation.Leur histoire débute sous la IIIe République pour se terminer à la Libération qui remet en place la Justice et la Démocratie.

Factuel, ce livre décrit les mesures prises dans le temps : les lois, les lieux, la durée de ces camps et les populations touchées. L'étude des cachets administratifs et postaux apporte aussi un faisceau de preuves l'existence de ces camps.
Le lecteur découvrira une page mal connue de l'Histoire récente de la France.Par la visite des 90 archives départementales et de toutes les archives nationales,ce 1 er tome est également un outil au service des chercheurs.

La participation de quelques institutionnels
Logos des associations et entités administratives qui ont aidé à la réalisation du livre








Structure du tome 1

6_Préface de Serge Klarsfeld Président de l'association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France

8_Avant -Propos de Robert Abensur Président de l'académie de philatélie

10_Introduction

12_1ere Partie Les camps des civils en France et dans les colonies:une vue d'ensemble

14_Chapitre 1 La politique de la III République:ses conséquences pour les civils

16_Les indésirables civils étrangers de 1938 à 1940
Le contexte
Les textes de loi concernant les étrangers
Les centres d'internement des Indésirables étrangers de février 1939 à septembre 1940

24_Les ressortissants de l'Empire Allemand de septembre 1939 à novembre 1940 en France:Indésirables et ennemis
Les Centres de Rassemblement des étrangers Allemands
période de septembre 1939 à avril 1940
période de mai à juin 1940
période de juillet à décembre 1940
Les Centres de Rassemblement aux Colonies





60_Les Italiens :les camps d'Indésirables  et ennemis à partir du 11 juin 1940 en France
La mise en place des mesures d'internement des Italiens
Les Centres de Rassemblement des Étrangers Italiens
Les Centres de Rassemblement aux Colonies

66_Les Espagnols:les camps d'Indésirables et les Compagnies de Travailleurs Espagnols à partir d'avril 1939 jusqu'en octobre 1940
Les camps pour réfugiés espagnols
Les Compagnies de Travailleurs Espagnols en France
Les Compagnies de Travailleurs en Afrique du Nord

78_Les Indésirables civils Français Dangereux pour la Défense Nationale ou la Sécurité Publique de 1939 à 1940
Le décret-loi du 18 novembre 1939
Les Centres de Séjour Surveillé pour les Indésirables non soumis aux obligations militaires (décembre 1939 à juin 1940)
Les Indésirables Français soumis aux obligations militaires
La Débâcle et ses conséquences de fin juin à aout 1940

94_Chapitre 2 La politique d'internement administratif  de l’État Français sous Vichy en Zone Occupée et en Zone Non Occupée dite "Libre"

96_La politique de Vichy et sa mise en place:de septembre 1940 à juin 1941
Les Indésirables Français
Les Indésirables étrangers

104_Les camps en France de 1941 à 1944
Situation au 1 er octobre 1941
Situation au 31 janvier 1942
Situation en 1944

108_Les civils anglais et américains
Introduction
la zone belge et le Nord de la France
la Zone Occupée
La Zone Non Occupée dite"Libre"
Les camps des civils américains

120_Les Juifs
Les mesures prises contre les juifs de 1940 à 1944
L'assignation à résidence des Juifs étrangers et français réfugiés à partir de 1941
Les rafles et les déportations

140_Les Communistes
La répression contre les communistes de septembre 1939 à l'Armistice
La répression extrajudiciaire de l’État Français
La répression extrajudiciaire du Militabefehlshaber in Frankreich
Les centres d'internement des communistes en France par zone et dans les colonies
La déportation des communistes et des non raciaux

162_Les Nomades
Les assignations à résidence avant l'Armistice
L'internement après l'Armistice
Les centres d'internement

170_Chapitre 3 La Libération et la IVe République

Les textes
Les camps pour les Collaborateurs du régime de Vichy

178_2e Partie Les camps des civils de la zone nord:une vision par département

180_Région Militaire de Paris:La Seine,la Seine-et-Oise et la Seine-et-Marne





228_1re Région Militaire:Le Nord,le Pas-de-Calais

256_2e Région Militaire:La Somme,l'Oise,l'Aisne,les Ardennes

290_3e Région Militaire:La Seine-Inférieure,l'Eure,le Calvados et la Manche

320_4e Région Militaire:La Sarthe,la Mayenne,l'Orne,l'Ille-et-Vilaine et l'Eure-et-Loir

364_5e Région Militaire:Le Loiret,le Loir-et-Cher,le Cher et la Nièvre

408_6e Région Militaire:La Moselle,la Meuse et la Marne

448_20e Région Militaire:La Meurthe et-Moselle,le Bas-Rhin,les Vosges

502_7e Région Militaire:le Doubs,la Haute-Marne,la Haute-Saône,le Jura,le Haut-Rhin et le Territoire de Belfort

542_8e Région Militaire:La Cote-d'Or,l'Aube,l'Yonne et la Saône-et-Loire



570_11 e Région Militaire:La Loire-Inférieure,les Cotes-du-Nord,le Finistère,le Morbihan et la Vendée

602_Conclusion

Fort de l'expérience acquise au fil des visites dans les établissements d'archives ,les auteurs lancent une alerte, et,formulent  un vœu, que l'auteur du blog relaie volontiers:
"Avant de refermer ce livre,nous souhaitons lancer une alerte auprès des services publics en charge des archives.Nous avons été malheureusement privés d'accès à des documents ,en raison de la qualité de leur support,mais également par la déplorable qualité de reproduction de microfilms,nous privant ainsi de toute information.Nous pouvons comprendre que la préservation des documents est un objectif prioritaire mais il est néanmoins nécessaire d'en assurer une mise à disposition au public par un support lisible.La deuxième amélioration souhaitée est l'accès informatique à toutes les nomenclatures de documents afin de faciliter la préparation de nos visites,ce qui n'est malheureusement pas encore le cas sur tous les sites internet d'archives départementales."

604_Remerciements

608-611 Liste des Compagnies de Travailleurs Espagnols puis Compagnies de Travailleurs Étrangers

612-613 Liste des convois de déportation de Juifs de Drancy et de province

614 Liste des convois de déportation de non-raciaux de Compiègne

615-619 Bibliographie

620-621 Liste des cotes par établissement d'archives visité


622 Liste des sigles utilisées


Un pavé de 624 pages toutes en couleur à un prix abordable :29,50€

Grace à des donateurs privés et à des financements publics,le tome 1 est proposé au public à un prix abordable:29,50€
Quadrichromie format A4
624 pages avec plus de 600 illustrations dont des cartes géographiques,387 cachets administratifs,une centaine de photographies.
Édition: Association Philatélique du Pays d’Aix
N° EAN:9782954992419
Prix de vente en librairie:29,50€

Vente par correspondance

A.P.P.A.(Association Philatélique du Pays d’Aix)
Résidence Val Saint Jean – Bâtiment D – 39, avenue Jules-Ferry 13100 Aix-en-Provence
34,50€ (Prix de vente 29,50€ +5€ de port)
Chèque à l’ordre de l’A.P.P.A.
ou Virement au compte La Banque Postale  IBAN : FR75 2004 1010 0829 2653 7H02 957
Pour plus d’informations : guy.marchot@wanadoo.fr

 

13 juillet 2020

On demande des renseignements sur des personnes décédées en Algérie

État Civil

On demande des renseignements sur des

personnes décédées  en Algérie


Pau,le 22 novembre 1852

A Messieurs les Maires du Département.

Monsieur le Maire,

J'ai reçu de mes collègues de l'Algérie plusieurs extraits mortuaires d'individus de ce département décédés dans cette colonie pendant les années 1849,1850 et 1851.
Dès la réception de ces actes,je me suis empressé,en exécution de l'article 80 et suivants du code Napoléon de les transmettre aux maires du domicile des décédés,sauf cependant pour les quatre personnes dont vous trouverez à la suite de cette lettre les noms qui paraissent appartenir à ce département,sans pouvoir préciser le lieu de leur naissance,parce que les noms des communes énoncées dans ces mêmes actes y sont tronqués.
Dans l’intérêt des familles auxquelles ces personnes décédés appartiennent,j'ai cru devoir publier dans ce recueil leurs noms patronymiques.Je vous prie,Monsieur le Maire,de me fournir les renseignements  que vous pourrez recueillir sur chacun de ces individus qui appartiendraient à votre commune,afin que je puisse,s'il y a lieu,renvoyer à qui de droit ces actes civils,pour y faire opérer les rectifications indiquées par le code.
Recevez,Monsieur le Maire,l'assurance de ma considération distinguée.
A FOURNIER.

Noms et prénoms des individus appartenant au département des Basses-Pyrénées,décédés en Algérie et dans le département de l'Hérault.
1° CAMY (Marie),journalière, veuve de Henri Laugth,âgée de 39 ans et décédée à Alger,section de Mustapha,le 13 novembre 1851.L'acte de décès désigne cette femme comme étant née à Embiar (Basses-Pyrénées)
Complément blog Retours vers les Basses-Pyrénées
Archives nationales d'outre-mer
Acte de décès vue 345
A noter le décès d'un dénommé Laught Partie Henri décédé à Alger le 30 octobre 1851 ,époux de Marie Carrei,né à Salies.Acte N°1008

2° CHARVE (Jean-Baptiste),chanteur-ambulant,âgée de 42 ans,non marié,décédé à Montpellier le 22 avril 1849 et natif de la commune d'Ubraye
Complément blog Retours vers les Basses-Pyrénées
Ubraye commune des Basses-Alpes

3° ETCHEVERRY (Bernard),journalier,âgé de 52 ans,marié à dame Marie Lagouardette,et fils de Bernard Etcheverry,décédé à Mustapha (Algérie),le 30 octobre 1850.L'acte de décès le désigne comme étant né à Landerval (Basses-Pyrénées)
Complément blog Retours vers les Basses-Pyrénées
Archives nationales d'outre-mer
Acte de décès vue 45
Bernard Delchevery
Commune de Landerval?

4°LARREQUÊTE (Pierre),terrassier,âgé de 40 ans,marié,décédé à l'hopital d'Alger,le 25 octobre 1850,natif d'après l'acte mortuaire à Ourdignave (Basses-Pyrénées)
Complément blog Retours vers les Basses-Pyrénées
Archives nationales d'outre-mer
Acte de décès vue 439
Larequete
Commune de Ourdignave

06 juillet 2020

Fonds de la Direction des travaux du Génie de Bordeaux au Pôle de Bayonne et du Pays basque (AD 64)

Sommaire des fonds
Archives privées
Liste numérique des fonds privés
Cotes :De 10 J 1 à 10 J 277
Années extrêmes :1623-1939

Fonds de la Direction des travaux du Génie de Bordeaux au

Pôle de Bayonne et du Pays basque (AD 64)

Aperçu
Archives de la direction concernant les places ou postes
Bayonne 10 J 1 _1829-1839;1848-1855_ 20 pièces
Socoa,Hendaye,Béhobie,Saint-Jean-de-Luz et Ciboure 10 J 2 _1827-1839;1848-1855_26 pièces
Navarrenx 10 J 3 _1828-1839, 1847-1855_21 pièces
Saint-Jean-Pied-de-Port 10 J 4 _1827-1839, 1847-1855_25 pièces
Barèges,Lourdes et Tarbes 10 J 5_Barèges, Lourdes (1828-1838, 1847), Tarbes (1828-1838).35 pièces

Auch,Dax,Pau et fort du Portalet  10 J 6_64 pièces
Auch (1829-1838, 1847),
Dax (1827-1839, 1848-1855),
Pau (1828-1839, 1849-1855),
Fort du Portalet (1847-1850, 1852-1855).

Archives conservées dans les places ou postes
Bayonne 10 J 7 (1844-1859) 16 pièces;10 J 8 (1860-1873) Lacunes
Socoa et Hendaye 10 J 9 _1776-1856_73 pièces,lacunes
Navarrenx 10 J 10 (1777-1830) 39 pièces;10 J 11 _1831-1869_Lacunes, 36 pièces
Tarbes 10J 12_ 1824, 1875, 1878, 1879_4 pièces

Archives conservées à la direction des fortifications de Bayonne 10 J 13 ,10 pièces
1823-1843  10 J 19_212 pièces_

Fortifications 10 J 20 _An III-1900_28 pièces

Bâtiments militaires 10 J 21_1886_21 pièces


Bâtiments et terrains affectés au service de l'artillerie 
Registre de Bayonne, Socoa, Portalet, Lourdes et Saint-Jean-Pied-de-Port.
10 J 24 _1879


Documents relatifs à une place
Place de Bayonne et dépendances
          Fortifications
          Bâtiments militaires
          Domaine militaire_Acquisitions, échanges, aliénations_Délimitation et bornage des terrains militaires

Place de Navarrenx
          Considérations générales sur la place
          Service courant du Génie dans la place
          Fortifications
          Domaine militaire

Place de Saint-Jean-Pied-de-Port
          Considérations générales sur la place
          Fortifications

Place de Tarbes et annexes
          Acquisitions,échanges,aliénations_10 J 60 _1806-1900_108 pièces
          Délimitations et bornage des terrains militaires
          Affermages et  locations_10 J 62_1879-1900_149 pièces

Archives des places
Bayonne
Dax
Saint-Jean-Pied-de-Port

30 juin 2020

Le repos hebdomadaire et les P.T.T.en 1919

Le repos hebdomadaire et les P.T.T. en 1919

Repos hebdomadaire,c’est parfait.Il est juste que tous aient droit à un jour de repos,commandé par les principes les plus incontestables d’humanité et d’hygiène.Donc les employés des P.T.T.ont raison de demander ce repos,les autorités publiques ont le devoir de leur accorder.Mais une loi plus souveraine encore régit l’humanité,la nécessité de vivre et de vivre dans les conditions complexes que nous font la civilisation et le progrès dont nous voulons tous profiter non seulement aux jours de travail,mais aux jours de repos.Nous voulons pouvoir,pour ne parler que de nous,citadins,manger chez nous ou au restaurant ,faire notre marché,mettre sur la table le dimanche la pâtisserie ou le petit plat de gourmandise,faire une promenade ou une excursion,même si nous ne sommes pas des champions de footing,nous rafraichir à la guinguette ou au café,profiter du loisir pour lire un journal,aller au concert,au théâtre,au cinéma,à quelque spectacle sportif ou autre,rester en rapport avec ceux qui nous sont chers,donner ou recevoir des nouvelles,demander ou porter des secours,etc,etc.Peut-on décréter dans notre société moderne le repos complet,la mort absolue le dimanche de tout commerce,même d’alimentation,de tout trafic même de trains,tramways ou cars d’excursion,de toute occupation dans les lieux de spectacle,de tout service postal,télégraphique ou téléphonique ,etc… ?Alors il faut concilier les besoins du repos hebdomadaire avec les besoins de l’existence,les besoins de ceux qui ne peuvent chômer le dimanche,comme les hôteliers,les restaurateurs,les organisateurs de distractions,les patrons et chefs d’industrie (qui préparent le dimanche le travail de la semaine de leur personnel)avec les droits des employés et des fonctionnaires.

Et c'est ici et c'est ici que nous nous insurgeons contre une théorie saugrenue et ruineuse pour la nation : « Que tout chôme, pourvu que les intéressés aient le repos absolu du dimanche ! ». Et nous disons : « Primo vivere ». D'abord assurer la vie publique. Et puis donner à chacun son repos, le dimanche si possible ou un autre jour à défaut du dimanche.

 C'est pourquoi, dussions nous attirer sur nous les foudres de certains fonctionnaires, nous répétons : « Non, il n'est pas possible de supprimer le télégraphe,le téléphone ,la totalité des courriers du dimanche ».

Je sais ce qu'on va m’ objecter ; cela se fait ailleurs.C'est vrai ! J'ai vu faire cette expérience en Belgique. Quand nous sommes allés, une centaine de journalistes, il y a deux mois, visiter la Belgique, nous sommes arrivés à Ostende un samedi soir à 7heures. La poste était fermée.Le lendemain dimanche, fermée aussi toute la journée.Le lundi matin (lundi de Pentecôte), nous étions partis de bonne heure pour Zeebrugge. L'après-midi, poste fermé encore ; jusqu'au mardi matin pas de courrier .Et je vous fais grâce des plaintes et récriminations trop justifiées que cette situation soulevait : je ne vous compterai pas quels graves intérêts s’en trouvaient lésés. Imitons les étrangers,  à l'occasion, mais pas dans  dans leurs erreurs momentanées.

C’est pas leurs bons côtés qu'on doit leur ressembler.

Et c'est pourquoi nous disons que seul le repos hebdomadaire par roulement en remplacement est possible et qu'il est contraire à toute saine logique de chercher à imposer, dans la vie devenir intenable, le repos dominical absolu

On a vu la solution adoptée par M.le Ministre des P.T.T. et applicable le 21 septembre ; elle comporte une ironie et une leçon sévère à la Clemenceau pour les Conseils municipaux qui ont plié sous le vent de la démagogie et ont voté quelque peu inconsidérément ,un avis favorable à la suppression de toute opération postale le dimanche.Ceux de Biarritz et de Bayonne sont dans ce cas ; nous y comptons beaucoup d'amis mais magis amica veritas ,nous avons le devoir de protester contre leur vote et de leur dire franchement qu'ils ont eu tort.

A Biarritz,le Conseil municipal était saisi d'une protestation des Hôteliers et d'un avis du Syndicat d'Initiative.Le compte rendu officiel relatent ainsi cette opinion :

« Relativement à la distribution du Dimanche, le Syndicat des Hôteliers insiste fermement pour le maintien, en raison du trouble qui serait apportée aux affaires par sa suppression et le Syndicat d'Initiative demande qu'elle soit maintenue tout au moins pendant la saison d'été . »

Cependant le conseil a voté le jeu suivant :

« 1° Que l'état assure d'une manière complète et dans le plus court délai, en augmentant le nombre des facteurs et en procédant par voie de roulement, toutes les distributions postales, dont la suppression est préjudiciable à la vie économique ;

2 » Qu’en attendant et afin de faire bénéficier les facteurs des mêmes avantages généralement accordés aux autres agents soient supprimé les distributions postale du dimanche et du 14 juillet et réduit de 4 à 3 le nombre des distributions quotidiennes. »

F- le Ministre répond par la fermeture complète,le Dimanche des bureaux des localités dont la municipalité s'est prononcée en faveur du repos dominical .

La municipalité va-t-elle maintenant,se féliciter du résultat qui prive notre clientèle et notre population d'un service indispensable à la vie de la station ? Reviendra t-elle sur son erreur aujourd’hui hui qu'elle est en présence des conséquences désastreuses de ce vote , qui a soulevé, nous le savons, des protestations énergiques ? Et ne sera-t-il pas trop tard pour sauvegarder les intérêts de tous ?

E.SEITZ

 

Source :

Retronews - Archives de presse issues des collections de la Bibliothèque nationale de Franc

La Gazette de Biarritz et de Bayonne
Vendredi 12 septembre 1919
Billet publié page 1,colonne gauche
E.Seitz

Bureaux,17 rue Duler Biarritz
Louis-Ernest Seitz Directeur

25 juin 2020

A propos du fichier "Mémoire des Hommes" dénommé "Morts en déportation"

Le site internet du ministère des Armées "Mémoire des Hommes" propose en téléchargement ,une base nominative intitulée "Morts en déportation".
Cette base recense 111 858 victimes civiles françaises et étrangères provenant des 147 510 dossiers individuels conservés à Caen par la Division des archives des victimes des conflits contemporains du Service historique de la Défense.
"Avant toute recherche, le site internet Mémoire des Hommes recommande , bien garder à l’esprit que la présente base de données n’est pas un mémorial de la déportation. D’une part, elle ne concerne pas que des déportés et d'autre part, le fait même que la demande de régularisation d’état-civil émane à l’origine des proches des victimes ne permet pas de prétendre à l’exhaustivité."
Tout est dit ou presque.

Quelles victimes civiles?

Cette base intègre trois catégories de victimes civiles:
  • Déportés,
  • Fusillés,
  • Travailleurs décédés en Allemagne.
La catégorie à laquelle appartient la victime n'est pas précisée.
Sont également absentes de la base, les victimes civiles d'exactions ,de massacres commis par les troupes allemandes :Buziet (64), Oradour-sur-Glane (87) où périrent plusieurs membres de la famille Pinède de Bayonne.

Morts en déportation et ou des suites de mauvais traitements ?

La base du SHD comporte plusieurs dates de décès postérieures à la fin des combats.Ainsi,le décès le plus récent est daté du 03/06/2009 Rabinovitch Léopold né à Paris le 06/01/1922 à Paris,décédé à Villejuif (94).Cote SHD Caen AC 21 P 482035

Faire une recherche dans la base des "Morts en déportation"

Site internet jusqu'à 300 résultats affichés

Site internet Mémoire des Hommes
Conflits et opérations >Seconde Guerre mondiale > Morts en déportation


Copie écran https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
















A la suite du texte de présentation,cliquez sur la loupe FAIRE UNE RECHERCHE

Copie écran https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

















Puis en bas à gauche ,cliquez sur AFFICHER PLUS D'OPTIONS DE RECHERCHE

Copie écran https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr


Complétez un critère de recherche,par exemple département de décès ,
Onglet situé à droite du champ,Rechercher dans la liste _64-Pyrénées Atlantiques (ex Basses-Pyrénées)


Copie écran https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

La recherche sur le seul critère Pyrénées-Atlantiques département de décès affiche 71 résultats,dont:
25 civils allemands décédés à Gurs
11 décédés à Bayonne
6 décédés à Cambo-les-Bains
6 décédés à Pau
2 communes du département des Alpes-de-Haute-Provence enregistrées à tort dans le département des Pyrénées-Atlantiques.(Gonnet Xavier Jean Joseph et Girard Ernest Jules)

En revanche,si vous sélectionnez Pologne en Pays de décès ,le moteur de recherche indique 38252 réponses,seules les 300 premières sont affichées.
Il convient alors de traiter les 26 fichiers constitutifs de la base téléchargée,puis les convertir vers une version récente d'Excel .

Copie écran https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
















Raymond Siard fusillé dans l'enceinte de la citadelle de Bayonne















Faire une recherche dans la base des "Morts en déportation"

Excel

111 858 lignes

Pour recevoir la base complète sur une feuille Excel xlsx, adressez votre demande à philippe.durut arobase basses-pyrenees.fr
"L'internaute est libre de réutiliser l'information, de la reproduire, la copier, l'adapter, la transformer pour créer des "informations dérivées". Il peut l'exploiter à titre commercial. Les réutilisateurs ont en revanche l'obligation de mentionner la paternité et la date de la dernière mise à jour de l'information réutilisée, par exemple "Site Mémoire des hommes, données téléchargées sur https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/navigation_facette/index.php?f=opendata, mise à jour du XX".

Aperçu de la répartition des victimes par pays de naissance
66922 victimes françaises
5208 victimes nées en Espagne
3048 victimes nées en Allemagne
7600 victimes sans indication du pays de naissance

Aperçu de la répartition des victimes par commune de naissance des Pyrénées-Atlantiques
Total 546 victimes
Bayonne 96 victimes nées à Bayonne
Pau 48
Biarritz 44
Oloron-Sainte-Marie 21

Recherches complémentaires à effectuer

SHD Caen
Les dossiers auxquels renvoie cette base de données sont communicables ,sur réservation, en salle de lecture de la DAVCC à Caen et sous réserve du respect des délais de communication qui sont généralement de 50 ans après la date de publication du document le plus récent (une demande de dérogation peut être nécessaire le cas échéant).
A compter du 30 juin,ouverture deux jours par semaine, les mardis et mercredis. sur rendez-vous
Tél:02 31 38 45 82

Adresse géographique
Service historique de la défense
Division des archives des victimes des conflits contemporains
Rue Neuve du Bourg l'Abbé
14037 Caen cedex

La ligne de bus N°3 Hérouville St Clair - Carpiquet rue des écoles dessert la gare SNCF de Caen et le Bureau des archives des victimes des conflits contemporains .
Descendre à l’arrêt Anciennes boucheries ou Institution St Pierre , puis continuer à pied.

Par correspondance:adressez une demande de devis (photocopies+frais d'envoi postal) en n'oubliant pas de préciser votre adresse postale

Archives départementales

Archives communales:
Affaires militaires et Assistance

Fonds de la préfecture